Ce sera Journée portes ouvertes de la Réserve de l’Armée samedi 28 septembre

Journée portes ouvertes dans les unités de la réserve de l'Armée canadienne, le 29 septembre 2018. (Archives/34 GBC)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

C’est Journée portes ouvertes et foire de l’emploi de la Réserve de l’Armée canadienne samedi 28 septembre partout au pays.

Pendant cette journée, les manèges militaires de l’ensemble du pays ouvriront leurs portes au public pour montrer l’important travail que font les réservistes grâce à des présentoirs interactifs, des démonstrations et des conversations avec les soldats.

En 2018, plus de 12 700 personnes s’étaient rendues dans les différentes foires de l’emploi tenues dans les manèges militaires de leurs communautés.

La Réserve de l’Armée embauche des spécialistes des systèmes de communication et d’information de l’Armée de terre, des ingénieurs, des soldats d’arme blindés, des artilleurs, des officiers des transmissions, et beaucoup d’autres métiers

Du personnel de l’Armée sera sur place pendant cette Journée portes ouvertes pour répondre aux questions sur les occasions d’emploi à temps partiel et comment se joindre à la Réserve de l’Armée.

Les citoyens canadiens de 17 à 57 ans peuvent se joindre à la réserve de l’Armée. On accepte également les personnes de 16 ans avec le consentement d’un parent ou gardien et qui fréquentent l’école secondaire à temps plein. Tous les candidats doivent avoir terminé la 10e année ou le secondaire 4.

À moins qu’ils choisissent de le faire, les réservistes ne sont pas obligés d’accepter des affectations à l’extérieur de leur collectivité au Canada ou à des missions à l’étranger, contrairement aux membres de la Force régulière.

Les réservistes ont de nombreuses occasions d’avancement pendant leur carrière, selon la formation et le mérite. Les réservistes apprennent des compétences et connaissances transférables qui profitent aux milieux de travail militaires et civils.

À Montréal, les visiteurs pourront se rendre aux manèges des Black Watch, 2067, rue de Bleury, celui du Régiment de Maisonneuve, 691, rue Cathcart, tous deux au centre-ville, ou à celui des Royal Canadian Hussars et du 2e Régiment d’artillerie de campagne, 4185, chemin de la Côte-des-Neiges, celui des Canadian Grenadier Guards, 4171, avenue de l’Esplanade, des Fusiliers Mont-Royal, 3721, rue Henri-Julien, celui du Royal Montreal Regiment et du 34e Régiment des transmissions, 4625, rue Saint-Catherine Ouest , ou celui du 34e Régiment du Génie de combat, à la Garnison Montréal – 1er étage, 6550, Hochelaga, édifice 216.

À Québec, bien sûr, les visiteurs pourront se rendre au manège des Voltigeurs, 805 Avenue Wilfrid-Laurier, à celui du 35e Régiment des transmissions et du 35e Bataillon des services, au centre Fleur de Lys, 552 Boulevard Hamel, celui du 35e Régiment du Génie de combat, au 2630, boulevard Hochelaga et celui du 6e Régiment d’artillerie de campagne, au 1506, Ave des Affaires.

En outre, fort du succès de l’an dernier, plusieurs unités se regrouperont également à Québec sur les terrains du Place Fleur de Lys.

On peut retrouver une liste complète de tous les manèges au Québec et ailleurs au Canada sur le site de l’Armée canadienne.

Quelques faits intéressants (Source: Armée Canadienne)

Des réservistes de l’Armée canadienne effectuent un raid dans le cadre de l’exercice MAROON RAIDER, tenu à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown (20 août 2019). [matelot de 1re classe Cassidy Moon, 5e Division du Canada]

Les réservistes de l’Armée travaillent à temps partiel pour l’Armée canadienne, habituellement un soir par semaine et une fin de semaine par mois, souvent tout en ayant un autre emploi ou en étudiant à temps plein. Certaines occasions d’emplois à temps plein sont offertes dans la Réserve de l’Armée, notamment des emplois d’été à temps plein lors des quatre premières années de service.

·Les réservistes œuvrent dans divers groupes professionnels, y compris les armes de combat, le génie, les transmissions et différents rôles de soutien comme la logistique, les ressources humaines et la finance.

Au Canada, la Réserve de l’Armée appuie les opérations nationales lorsque l’on fait appel aux Forces armées canadiennes pour assister les gouvernements provinciaux aux prises avec des catastrophes naturelles, comme les inondations et les feux de forêt.

Les réservistes de l’Armée contribuent de manière importante aux opérations expéditionnaires internationales, y compris les missions en cours au Moyen-Orient, en Afrique et en Europe de l’Est.

Il y a des unités de la Réserve de l’Armée canadienne dans 117 communautés du Canada, et 97 % de la population canadienne vit à moins de 45 minutes d’un manège militaire de la Réserve.