CTALFAC: la 2e Division remporte le prix de la meilleure équipe Régulière et celui de la meilleure équipe la Réserve.

La 2e Division du Canada, deux fois championnes à la Concentration de tir aux armes légères des Forces armées canadiennes 2019. [Twitter/@2Div_Comd_2Div]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Lors de la Concentration de tir aux armes légères des Forces armées canadiennes samedi dernier, la 2e Division du Canada a remporté le prix de la meilleure équipe Régulière et celui de la meilleure équipe la Réserve.

La Concentration en armes de petit calibre des Forces armées canadiennes (CTALFAC), qui se déroulait au Connaught Ranges and Primary Training Center à Ottawa, s’est terminée le 22 septembre.

Organisé chaque année, il s’agit d’un événement de tir professionnel très médiatisé organisé par l’Armée canadienne.

La Concentration des armes légères dans les Forces armées canadiennes a pour objectif d’améliorer le tir et la maîtrise des armes légères. Les armes utilisées comprennent les pistolets de service, les fusils de service et les mitrailleuses légères.

La CTALFAC comprend des compétitions individuels et en équipe; un biathlon militaire; des compétitions de tirs traditionnels et de tirs dynamique ainsi que des tirs de nuit.

Le Biathlon militaire est un test d’habileté, d’endurance et de travail d’équipe. Les participants, qui portent l’équipement complet, se déplacent entre les champs de tir et les stations d’activité sur un parcours de 7 km, en engageant des cibles de divers formats et à diverses distances, à l’aide d’un fusil militaire et d’un pistolet militaire. Les activités consistent notamment à déplacer des boîtes de munitions et à traîner un blessé.

Au Tir de barricade, la barricade consiste en une «porte» de bois comportant des fentes et des ronds percés à diverses hauteurs – pas tout à fait assez haut pour une certaine position; pas tout à fait assez bas pour une autre. Le tireur doit adapter sa position pour engager diverses cibles. C’est inconfortable et il faut être concentré pour que les projectiles atteignent les cibles.

À la Compétition de maniement des armes de l’Armée de terre canadienne (CMAATC), jes équipes de huit et quatre personnes participent à une série épuisante de défis reposant sur des scénarios de combat. Seuls les soldats les mieux entraînés et les plus en forme devraient s’y inscrire!

Et Le tir de nuit, lui, pousse les participants hors de leur zone de confort et reproduit les conditions des opérations nocturnes.