La guerre des mots s’accentue entre les talibans et Donald Trump

1263
Des membres de la délégation des talibans arrivent à la conférence de dialogue interafghan à Doha, capitale du Qatar le 7 juillet 2019. (AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La guerre des mots entre Donald Trump et les talibans s’est accentuée jeudi quand ces derniers lui ont conseillé de « comprendre le genre de nation » qu’est l’Afghanistan.

Le président américain a déclaré mercredi que les forces américaines ont « frappé notre ennemi plus fortement que nous ne l’avions jamais fait, et cela va continuer ».

« Trump (@realDonaldTrump) devrait avancer prudemment » lui a rétorqué par tweet interposé le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid.

« Il lui reste encore à saisir le genre de nation auquel il a affaire. Ses conseillers doivent lui faire comprendre que l’Afghanistan est le Cimetière des Empires ».  

La guerre des mots entre les deux parties a démarré après la décision samedi par Donald Trump d’abandonner les pourparlers avec les talibans sur un retrait progressif des forces américaines.  

L’expression de « cimetière des empires » est couramment utilisée pour désigner un pays qui a vu tous ses occupants finir par tourner les talons, l’Empire britannique et l’Union soviétique étant les derniers en date.

Les États-Unis ont une présence militaire depuis 2001 en Afghanistan, quand ils en ont chassé les talibans alors au pouvoir, au motif qu’ils acceptaient la présence d’Al Qaïda sur leur territoire.

Le tweet de M. Mujahid a suivi de quelques heures une attaque suicide contre une base des forces spéciales de l’armée afghane au sud de Kaboul, qui a tué quatre soldats et en a blessé trois autres.

Après l’échec des pourparlers avec les Américains, les observateurs s’attendent à une multiplication des attaques des talibans jusqu’à l’élection présidentielle prévue le 28 septembre.