Les ministres MacAulay et Sajjan soulignent la Journée des anciens combattants de la marine marchande et le début de la bataille de l’Atlantique

614
Samedi 3 juin 2017, se déroulait une cérémonie commémorative organisée par le Fonds du Souvenir à la Tour de l'Horloge, dans le Vieux-Port de Montréal, pour honorer la mémoire des marins de la Marine royale canadienne et de la marine marchande. (Archives/Jacques N. Godbout/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 1 minute

Le ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, Lawrence MacAulay, et le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan ont fait la déclaration suivante pour souligner la Journée des anciens combattants de la marine marchande ainsi que le 80e anniversaire du début de la bataille de l’Atlantique.

«La bataille de l’Atlantique a été le plus long engagement militaire entrepris au cours de la Seconde Guerre mondiale. De septembre 1939 à mai 1945, les Alliés et l’Allemagne se sont livré bataille pour prendre le contrôle des importantes voies maritimes de l’Atlantique du Nord lesquelles étaient cruciales pour le succès des efforts de guerre des Alliés. Hannah Baird, membre de la marine marchande, a été la première victime canadienne de la guerre. Elle a perdu la vie lorsque le paquebot britannique SS Athenia, en route pour Montréal, a été touché par une torpille provenant d’un U‑boot, ou sous-marin allemand, le 4 septembre 1939.

 Les navires marchands des Alliés ont navigué de l’Amérique du Nord à la Grande-Bretagne, transportant de la nourriture, des munitions et d’autres approvisionnements dont le Royaume-Uni avait besoin pour survivre et continuer à affronter l’ennemi. Au cours du conflit qui dura près de six ans, les U‑Boot ont traqué les convois alliés, souvent en groupe comme une meute de loups.

 Ces convois étaient défendus par des escortes navales et aériennes des Alliés ainsi que par celles de la Marine royale canadienne et de l’Aviation royale du Canada. En juin 1944, le capitaine d’aviation David Hornell a reçu la Croix de Victoria à titre posthume pour la grande bravoure dont il a fait preuve en coulant un U‑Boot au nord des îles Shetland.

À la fin de la guerre, plus de 25 000 voyages transatlantiques de navires marchands, transportant environ 165 millions de tonnes de cargaison, ont été effectués sous l’escorte des Forces armées canadiennes.