Le tout nouveau bâtiment de soutien français Garonne fait escale à Montréal

Le BASM Garonne, commandé en 216, à sa réception par la Direction générale de l’armement (DGA) le 4 juillet 2019. [Kership]
Temps de lecture estimé : < 1 minute

Le navire militaire français Garonne, dont le port d’attache est à Brest, en Bretagne, fait une escale de cinq jours au Vieux-Port de Montréal du 10 au 15 octobre 2019.

La Garonne est un bâtiment de la classe Loire ou bâtiments de soutien et d’assistance métropolitains (BSAM), une classe de bâtiments de soutien non armés de la marine nationale française, développée et produite par Kership, une spécialisée dans la fabrication de navires destinés à l’action de l’État en mer qui appartient à 55 % à Piriou et à 45 % à Naval Group.

Quatrième et dernier navire de la série du programme de bâtiments de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM) confié à l’entreprise Kership, la Garonne a été livrée le 4 juillet 2019 à la Direction générale de l’armement [DGA] française.

Polyvalent, le BSAM a été conçu pour le soutien des forces navales, en France ou à l’étranger, les travaux maritimes et la sauvegarde des biens et des personnes. Long de 70 mètres pour 16 mètres de large, et très puissant, il est capable de remorquer des sous-marins ou le porte-avions Charles de Gaulle.

Affichant un déplacement de 2 265 tonnes à pleine charge et développant une puissance de 5 200 kilowatts, les BSAM ont été construits avec des technologies civiles. La Garonne est mise en œuvre par 17 marins et peut utiliser des engins sous-marins téléopérés. Il est dirigé par le capitaine de corvette Stéphane Congues.

Quatre unités de cette classe, Loire, Rhône, Seine et la dernière, la Garonne, ont été construites en Bretagne, aux Chantiers Piriou à Concarneau et Kership à Lorient.

Le grand public pourra, sur inscription, visiter la Garonne au Quai des Convoyeurs, dans le Vieux-Port de Montréal samedi 12 octobre.