La vente de missiles évoquée dans l’appel Trump-Zelensky finalement validée

Le Javelin est un missile de type « tire et oublie » (« fire and forget » en anglais), avec un verrouillage de la cible avant la mise à feu et un autoguidage infrarouge. [USMC]
Temps de lecture estimé : 1 minute

Les États-Unis ont validé jeudi la vente à l’Ukraine de lance-missiles antichar Javelin, évoquée dans la conversation téléphonique entre Donald Trump et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky à l’origine de l’enquête ouverte contre le président américain en vue d’une destitution.

Le département d’État a officiellement informé le Congrès de l’intention de l’administration de procéder à cette vente de 150 missiles et 10 lance-missiles Javelin pour 39,2 millions de dollars, a indiqué la diplomatie américaine dans un communiqué.

Ces armements s’ajoutent aux 210 Javelin et 37 lance-missiles déjà livrés à l’Ukraine en décembre 2017.

Selon la transcription de l’appel téléphonique de M. Zelensky à M. Trump le 25 juillet, c’est lorsque le jeune président ukrainien, dont le pays est fortement dépendant de l’aide militaire américaine, note que l’Ukraine veut acheter des Javelin supplémentaires, que le président américain lui répond : «J’aimerais que vous nous rendiez un service».

M. Trump évoque alors un piratage d’courriels d’un serveur du parti démocrate, à la genèse de l’enquête sur les ingérences de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016, qui a empoisonné son mandat.