Réservistes de l’Armée et visiteurs bravent la pluie pour la Journée Portes ouvertes [PHOTOS]

Le 28 septembre, les manèges militaires de la 34e brigade dans la région de Montréal ont ouvert leurs portes au public pour montrer l'important travail que font les réservistes. [Cplc Julie Turcotte, 34e Groupe-brigade du Canada]
Temps de lecture estimé : 3 minutes

À la Journée portes ouvertes de la Réserve de l’Armée samedi 28 septembre, les unités comme le 34e Bataillon des services et le 34e Régiment du Génie de combat à Montréal ont bravé la pluie toute la journée afin de présenter leurs équipements à la population et répondre aux questions.

Tant et si bien qu’une des responsables de l’organisation de cette journée, la caporale-chef Julie Turcotte, n’a pas hésité à nous déclarer avec enthousiasme que cette journée, «…fut une merveilleuse occasion de démontrer à quel point nos Réservistes sont professionnels et passionnés par ce qu’ils font.»

Dans les manèges, ouverts toute la journée, le visiteurs on pu voir le travail que font les réservistes grâce à des présentoirs interactifs, des démonstrations et des conversations avec les soldats.

À Montréal même, les visiteurs ont pu se rendre aux manèges des Black Watch, 2067, rue de Bleury, celui du Régiment de Maisonneuve, 691, rue Cathcart, tous deux au centre-ville, ou à celui des Royal Canadian Hussars et du 2e Régiment d’artillerie de campagne, 4185, chemin de la Côte-des-Neiges, celui des Canadian Grenadier Guards, 4171, avenue de l’Esplanade, des Fusiliers Mont-Royal, 3721, rue Henri-Julien, celui du Royal Montreal Regiment et du 34e Régiment des transmissions, 4625, rue Saint-Catherine Ouest , ou celui du 34e Régiment du Génie de combat, à la Garnison Montréal – 1er étage, 6550, Hochelaga, édifice 216.

Et malgré le temps inclément, le nombre de visiteurs qui ont eux aussi bravé la pluie et le temps maussade a été satisfaisant. Voici d’ailleurs un aperçu du nombre de visiteurs par unité pour le territoire du 34e Groupe‑brigade du Canada (34 GBC), la formation de la Réserve de l’Armée de la 2e Division du Canada dont le siège social qui est située à Montréal.

34 Régiment des Transmissions: 120

34e Bataillon des services: 250

34e Régiment du Génie de combat: 114

34e Régiment du Génie de combat dét. Rouyn : 34

4R22eR: 78

6R22eR: 15

Canadian Grenadier Guards: 63

Le Régiment de Hull: 125

RCH et 2e Régiment d’artillerie de champagne: 312

Régiment de Maisonneuve: 44

The Black Watch: 90

Fusiliers Mont-Royal 200

*Note: les résultats de d’une unité sont encore à venir.

À Québec, les activités avaient lieu Manège militaire Voltigeurs de Québec, 805, Avenue Wilfrid-Laurie, Manège militaire 35e Régiment du génie de combat 2630, Boulevard Hochelaga, 6e régiment d’artillerie de campagne, 1506, Ave des Affaires et, toujours pour le 6e Régiment d’artillerie de campagne, au 10 Rue de l’Arsenal.

Outre les manèges militaires, comme elle l’avait fait l’an dernier au Carrefour Beauport, la Réserve a aussi regroupé des activités sur le terrain d’un centre commercial, cette fois-ci le stationnement du centre Fleur de Lys, 552 Boulevard Hamel.

À Québec aussi, beau temps, mauvais temps, les visiteurs étaient au rendez-vous. Voici, pour le territoire du 35e Groupe-brigade du Canada (35 GBC), la formation de la Réserve de l’Armée de la 2e Division du Canada dont le siège social qui est située, lui, à Québec, un aperçu du nombres de visiteurs par unité.

Manège Grande-Allée: 350 – 400

Manège Belvédère (Fus de Sher et 35 R Trans): 105

Manège de Shawinigan: 23

Manège William (Sher H): 41

Manège R du Sag: 55

Place Fleur-de-lys: 107

FSL :

  • RDL: 24
  • Rimouski: 16
  • Matane (Galeries du Vieux Port): 40

*Note, les résultats du Régiment de la Chaudière et du 35 RGC sont encore à venir.

Recrutement

La Journée Portes ouvertes est aussi, bien sûr, une Foire de l’emploi, alors que la Réserve de l’Armée embauche des spécialistes des systèmes de communication et d’information de l’Armée de terre, des ingénieurs, des soldats d’arme blindés, des artilleurs, des officiers des transmissions, et beaucoup d’autres métiers.

Du personnel de l’Armée était donc sur place pendant cette journée pour répondre aux questions sur les occasions d’emploi à temps partiel et comment se joindre à la Réserve de l’Armée.

Bien sûr, de nous souligner la caporale-chef Turcotte, «l’effet pour ce type d’activité est observable au cours des semaines qui suivent l’événement.», mais pour la seule région de Montréal, signe encourageant, sur place samedi plus d’une dizaine de jeunes visiteurs n’ont pas voulu attendre et, dans l’enthousiasme, se sont enrôlés tout de suite, imitant en cela la vingtaine d’autres jeunes gens à Québec et en région qui ont fait de même.

Et quelque soient les chiffres de recrutement, c’est, nous soulignait pour sa part à Québec le responsable des Affaires publiques du 35 GBC, le capitaine Derek Picard Fortin, «…toujours avec une immense fierté que l’Armée canadienne montre aux visiteurs ce que font ses réservistes tous les jours pour leurs communautés».