Campagne du coquelicot: un voleur frappe dans les Tim Hortons de Laval

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le Service de police de Laval demande la collaboration du public afin d’identifier un suspect ayant commis plusieurs vols de boîtes de dons recueillis pour la campagne de financement de la Légion royale canadienne dans différents restaurants Tim Hortons de Laval. 

Le 25 octobre 2019, cinq vols ont été rapporté dans trois différents restaurants Tim Hortons. Le suspect se présente sur place, passe une commande, puis s’empare discrètement de la boîte de dons, pour une valeur pouvant aller jusqu’à 2000 $. 

Le suspect est un homme de race blanche d’environ 25-30 ans, aux cheveux courts foncés, avec une légère calvitie.

Il portait un manteau foncé avec un logo pâle du côté gauche et des gants noir et beige et une paire de lunettes de soleil placée sur sa tête.  

La campagne du coquelicot

Il y a au Québec environ 120 000 anciens combattants, ce qui comprend les militaires de la Force armée régulière et de la Première réserve. La Campagne du coquelicot permet de souligner la contribution de ces milliers de vétérans et d’anciens combattants qui ont défendu les populations à travers le monde dans des situations qui exigeaient une intervention militaire.

Les contributions recueillies permettent d’offrir divers services afin de soutenir les vétérans et leurs familles. L’an dernier, quelque 20 millions de coquelicots ont été distribués à travers le pays, ce qui a permis d’amasser 16 millions en dons pour les divers services aux vétérans et à leur famille. De cette somme, 800 000 $ sont allés au Québec.

Lors du lancement de la campagne cette année, le président de la Légion royale canadienne, direction provinciale du Québec, Kenneth Ouellet, avait d’ailleurs donné quelques exemples concrets des dons qu’a permis la vente de coquelicots. «La filiale de Côte Saint-Luc a donné 20 000 $ à la Mission Old Brewery qui s’occupe de loger les anciens combattants sans-abri à Montréal. La filiale de Pointe-Claire a donné 7000 $ à la Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île, à Kirkland, où il y a plusieurs vétérans. On a aussi la filiale de Québec qui a donné 12 000 $ au projet les Eaux Curatives, un camp de pêche pour aider les vétérans qui ont subi un traumatisme lié au stress opérationnel.»

Toute information permettant de localiser ou d’identifier l’individu qui a volé les dons destinés à soutenir les vétérans qui se sont battus pour nous et leurs familles sera traitée confidentiellement sur la Ligne-Info au 450-662-INFO (4636) ou au 911 en mentionnant le dossier LVL 191029 089