Des fusils de précision canadiens pour l’armée ukrainienne

Temps de lecture estimé : 2 minutes

La société canadienne PGW Defence Technologies a vendu avec l’appui d’Affaires mondiales Canada 50 fusils de précision LRT-3 à l’armée ukrainienne.

PGW Defence Technologies, basé à Winnipeg, fabrique des fusils de précision, de systèmes pour les tireurs d’élite militaires et les divers composantes associées.

Le vice-ministre ukrainien des Affaires étrangères, Vasyl Bodnar, a déclaré dans une interview à , l’agence de presse ukrainienne Ukrinform que cet accord sur le fusil de précision aurait « effet d’élargir la portée de la coopération » entre l’Ukraine et le Canada en matière d’équipement militaire.

Selon les responsables du gouvernement ukrainien, les fusils devraient arriver très bientôt.

L’Ukraine est également à la recherche de véhicules blindés et d’autres équipements du Canada, notamment des armes anti-chars.

Le Canada envoie un groupe d’environ 200 membres des FAC en Ukraine chaque six mois. Les membres des FAC y seront jusqu’à la fin de mars 2022.

Dans le cadre de l’opération UNIFIER, le Canada offre de l’aide en matière d’instruction sur la force de sécurité. Les Forces de sécurité de l’Ukraine pourront ainsi améliorer et renforcer leurs capacités. Les Forces armées canadiennes coordonnent leur instruction avec celle offerte par les États-Unis et par d’autres pays qui travaillent de la même façon. L’instruction militaire s’inscrit dans le soutien global du Canada à l’Ukraine.

Les membres des Forces canadiennes travaillent notamment avec des tireurs d’élite ukrainiens principalement dans le cadre d’un cours élémentaire de tireurs d’élite. Le Canada a pour mission de former et de mentorer des instructeurs ukrainiens.

Les armes que les élèves utilisent sont fournies ou achetées par le gouvernement ukrainien, expliquent les Forces armées canadiennes et, bien que le personnel des Forces canadiennes ne travaille pas actuellement avec une carabine de calibre .50, il est «à l’écoute» des besoins de ses partenaires ukrainiens en matière de formation et s’adapte en fonctions de leurs besoins.

En décembre 2017, le comité de la défense de la Chambre des communes a recommandé que le gouvernement fournisse des armes à l’Ukraine en autant que Kiev s’engage dans la lutte contre la corruption, réputée endémique au pays. De hauts responsables du ministère ukrainien de la Défense ont déclaré au comité de la défense que les armes canadiennes étaient d’autant plus bienvenus que le matériel des tireur d’élite de l’armée ukrainienne était obsolète.