L’aumônier général des Forces armées canadiennes, Guy Chapdelaine, fait une présentation au Vatican

Le major-général Chapdelaine et Sa Sainteté le pape François, le 30 octobre 2019 au Vatican à Rome.(Compersmil)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le 30 octobre dernier, le major-général Guy Chapdelaine, aumônier général des Forces armées canadiennes, a fait une présentation au Vatican à Rome dans le cadre du cinquième cours international de formation des aumôniers militaires catholiques en droit international humanitaire et de la reconnaissance du 70e anniversaire des conventions de Genève du 12 août 1949.

Environ 130 participants, venant de 47 pays différents, ont pris part à cette formation intitulée «La privation de liberté individuelle dans les situations de conflit armé. La mission des aumôniers militaires».

Le major-général Chapdelaine avait pour sa part été invité à donner le mot de la fin et à faire une présentation sur les détenus non étatiques à l’occasion de ce 5e cours de formation d’aumôniers militaires catholiques en droit international humanitaire dont le but était, a indiqué le Saint-Siège, d’«Explorer et approfondir la mission des aumôniers militaires dans la protection des personnes privées de liberté », au sein de conflits armés ou dans des « situations de vulnérabilité personnelle extrême».

«Qui ne réalise pas aujourd’hui la tension croissante entre les grandes puissances du monde, qui s’affrontent à différents points de la planète dans des combats impliquant des milliers de pauvres, sacrifiés pour maintenir des équilibres géopolitiques ou des intérêts économiques ?» a quant à lui déclaré un autre Canadien, le cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation des évêques. «Jamais comme aujourd’hui, a-t-il poursuivi, nous n’avons eu simultanément des explosions de guerre, au point que beaucoup de gens manquent de confiance en la capacité de l’homme à prendre soin de la Maison commune et à assurer la paix dans le monde.»

Et jeudi 31 octobre, dernier jour de cette rencontre qui a débuté le 29 octobre, les participants ont pu rencontrer le pape François au Palais apostolique.

Ce n’était pas la première fois que l’aumônier général des Forces canadiennes rencontrait des personnalités marquantes sur la scène internationale. En mars 2018, il s’était retrouvé à la mythique abbaye de Westminster, à Londres, pour participer à la cérémonie du Commonwealth à laquelle assistait la famille royale.

«Toute la famille royale était présente. J’ai eu l’occasion de serrer la main de Sa Majesté, d’échanger quelques mots avec le prince Charles, avec la duchesse de Cornouailles [Camilia Parker], avec le prince Harry que j’ai félicité pour son mariage. On a parlé aussi des Invictus Games, qui avaient eu lieu à Toronto pour les militaires blessés, et qui sont organisés par le prince.» , avait-il déclaré à l’époque.

Le major-général Chapdelaine, qui participé, entre autres, à des missions en Afghanistan et au Kosovo, et qui est le premier prêtre catholique depuis 1688 à prêcher à la Chapelle St James à Londres, au Royaume-Uni, sert, en plus de ses responsabilités en tant qu’aumônier général, d’aumônier honoraire à la Reine et d’aumônier honoraire du Dominion à la Légion royale canadienne.