Manœuvres militaires «réduites» entre le Pentagone et la Corée du Sud

POHANG, SOUTH KOREA - APRIL 02: South Korean marines participate in landing operation referred to as Foal Eagle joint military exercise with US troops Pohang seashore on April 2, 2017 in Pohang, South Korea. South Korea military troops held for joint annual military exercise with the U.S. drawing criticism from North Korea, arguing that these training exercises will worsen the standoff over North Korea's nuclear weapons program. (Photo by Chung Sung-Jun/Getty Images) ***BESTPIX***
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les États-Unis et la Corée du Sud effectueront des manœuvres militaires «réduites» à la fin du mois, après l’annulation de leur exercice aérien annuel l’an dernier, a annoncé jeudi le Pentagone.

«Il y a un an, nous avons annulé l’exercice Vigilant Ace et c’était dû à l’atmosphère dans la Péninsule (coréenne) à ce moment-là. Cette année, nous menons des manœuvres aériennes conjointes entre les armées de l’Air des États-Unis et de Corée du Sud», a déclaré un responsable de l’état-major américain, le vice-amiral William Byrne.

Interrogé au cours d’une conférence de presse au Pentagone sur l’ampleur de ces manœuvres militaires, il s’est refusé à donner des chiffres.

«L’ampleur est réduite» par rapport aux exercices Vigilant Ace, qui avaient mobilisé 12 000 militaires américains en 2017, a-t-il seulement dit.

Le commandant des forces américaines en Corée du Sud, le général Robert Abrams, et son homologue sud-coréen Jeong Kyeong-doo «sont chargés de s’assurer que nous menons le nombre adéquat d’évènements conjoints, le type adéquat d’évènements conjoints pour maintenir le degré de préparation […] tout en laissant à nos diplomates l’espace et la capacité de poursuivre les négociations avec la Corée du Nord», a-t-il conclu.

La Corée du Nord a vivement critiqué mercredi l’annonce de ces manœuvres militaires qui doivent débuter le 18 novembre, y voyant «une déclaration de confrontation» qui risque de nuire au processus diplomatique.

«Nous avons souligné à de nombreuses occasions que ces exercices militaires conjoints nous obligeraient à reconsidérer les mesures importantes que nous avons déjà prises», a déclaré Kwon Jong Gun, un responsable du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, cité par l’agence officielle KCNA.

Le secrétaire à la Défense Mark Esper effectuera la semaine prochaine une tournée en Asie qui le conduira notamment à Séoul, a annoncé le Pentagone. Il participera également à Bangkok à une réunion des ministres de la Défense de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), et fera étape aux Philippines et au Vietnam.