Catastrophes naturelles: opérations d’appui aux autorités civiles contre préparation au combat

Les réservistes du 34e Groupe-brigade du Canada s'entraînent à Valcartier, le 25 novembre 2017, dans le cadre du GPE 3. Archives/(45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 7 minutes

Avec la multiplication des catastrophes naturellesle commandant de l’Armée canadienne, le lieutenant-général Wayne Eyre, avertit que l’intervention de plus en plus fréquente de militaires lors de ces désastres pourrait à l’avenir compromettre la capacité de l’armée de bien former ses soldats pour des opérations de combat.

Les autorités provinciales et territoriales sont les premières à répondre à une grande catastrophe naturelle au Canada, mais, si elles sont dépassées par les événements, elles peuvent demander l’aide des Forces armées canadiennes, comme c’est le cas aujourd’hui à Terre-Neuve où des troupes sont arrivées pour appuyer la province suite à une tempête de neige sans précédent.

Depuis quelques années, dans le cadre de l’opération LENTUS, la réponse des Forces armées canadiennes aux catastrophes naturelles au Canada, les militaires ont été de plus en plus fréquemment sollicités lors d’inondations, de tempêtes de verglas et d’incendies de forêt survenus au pays

Une compilation établie par La Presse Canadienne démontre qu’au cours des deux dernières années, l’armée a été déployée dix fois pour aider la population à affronter un désastre naturel, alors que de telles interventions ne se sont produites que 20 fois entre 2007 et 2016 et 12 fois entre 1996 et 2006.

Le printemps dernier, il y a avait plus de soldats déployés au Canada pour appuyer les autorités civiles (en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick pour des inondations, et en Alberta pour des feux de forêt) qu’il n’y en avait outre-mer.

Et comme la plupart de ces interventions ont été requises au printemps et à l’automne, elles entraient ainsi en collision avec les périodes d’entraînement les plus actives des militaires, alors que l’entraînement est une nécessité pour que les soldats puissent intervenir correctement si une menace à la sécurité des Canadiens devait survenir. Y compris l’entraînement spécifique précédant une mission.

Bien que les entraînements et la préparation au combat n’ont pas encore été affectés de manière significative, admet le commandant de l’Armée, celui-ci craint toutefois que les Forces armées ne soient perçues par les Canadiens comme étant surtout des intervenants en cas de désastres naturels, au détriment de leurs mission principale qui est la défense du Canada et le maintien, en collaboration avec nos alliés, de la paix mondiale par nos missions à l’étranger.

En outre, expliquait de son côté en juin dernier le chef d’État-major, le général Jonathan Vance, les opérations d’appui aux autorités civiles, dont la fréquence ne cesse d’augmenter, représentent également une pression supplémentaire sur les militaires et sur leurs familles. «Lorsqu’on pense à l’année moyenne dans la vie d’un militaire, il peut être en déploiement à l’étranger six mois, puis revenir au pays. Mais maintenant, il peut être à nouveau appelé pendant cette période à la maison pour intervenir lors d’une crise climatique.»

Sans qu’il y ait antinomie entre l’appui qu’apportent nos soldats aux autorités civiles en cas de catastrophe et leur métier de guerrier, nul doute que les bouleversements climatiques et la multiplication des catastrophes naturelles poussent les Forces armées canadiennes à la limite de leurs capacités et amènent les responsables militaires à s’interroger.

Opération LENTUS 2018-2019

Voici, tiré du site de la Défense, les opérations des deux dernières années en appui aux autorités civiles lors de catastrophes naturelles au Canada.

2019

Soldiers from 2nd Battalion, The Royal Canadian Regiment, India Company, support provincial government and municipal authorities in preparation efforts during Operation LENTUS, Maugerville NB, April 22, 2019. Operation LENTUS is the Canadian Armed Forces (CAF) response to natural disasters in Canada. Photo: Sergeant Lance Wade, 5th Canadian Division Public Affairs LH01-2019-0041-038

Intervention lors de l’ouragan Dorian, Nouvelle‑Écosse

Le dimanche 8 septembre, les Forces armées canadiennes (FAC) ont répondu à la demande d’aide fédérale du gouvernement de la Nouvelle‑Écosse. Du 8 au 15 septembre 2019, les FAC ont appuyé le gouvernement de la Nouvelle-Écosse dans son intervention lors de l’ouragan Dorian.

Jusqu’à 450 personnes ont aidé les équipes d’urgence locales de diverses façons :

  • Assurer le bien-être de la population;
  • Aider à la restauration des services d’électricité;
  • Dégager les routes principales;
  • Si nécessaire, évacuer les résidents.

L’Aviation royale canadienne a fourni un soutien par hélicoptère.

Les membres ont été déployés partout dans la province, notamment à Yarmouth, Liverpool, Bridgewater, Amherst, Truro, Sydney, Halifax, Sheet Harbour, Inverness, Mabou, Lunenburg, Guysborough, Antigonish, Pugwash, Barrington et Shelburne, et de nombreuses autres collectivités entre ceux-ci.

Près de 9 000 km de rues et de routes ont été arpentés à travers la province au moyen de véhicules terrestres et dans les airs à la recherche de problèmes potentiels, plus de 445 km de rues ont été rouvertes et plus de 600 arbres et objets ont été enlevés.

Évacuations de la Première nation de Pikangikum

Du 30 mai au 10 juin 2019, les Forces armées canadiennes ont aidé la province de l’Ontario à évacuer les Premières nations de Pikangikum en raison de l’épaisse fumée des feux de forêt au Manitoba. L’opération LENTUS est la réponse des FAC aux catastrophes naturelles au Canada.

L’Aviation royale canadienne et les Rangers canadiens de l’Armée canadienne ont :

  • Escorté les résidents à bord de l’aéronef CC-130 Hercules;
  • Transporté les résidents dans des régions plus sûres, exemptes de fumée épaisse.

Inondations au Nouveau-Brunswick, au Québec et en Ontario

Du 19 avril au 5 juin 2019, les Forces armées canadiennes (FAC) ont aidé les provinces du Nouveau Brunswick, du Québec et de l’Ontario à porter secours aux victimes des inondations.

Environ 2 500 soldats, marins et aviateurs ont aidé aux tâches suivantes :

  • Remplir et déplacer plus de 1,5 million de sacs de sable;
  • S’assurer du bien être des résidents;
  • Dégager des itinéraires;
  • Offrir du transport;
  • Aider à évacuer des résidents.

Le 3 mai 2019, les FAC ont terminé leur déploiement au Nouveau Brunswick, tandis qu’elles ont mis fin à leurs déploiements au Québec et en Ontario le 5 juin 2019.

2018

Départ pour les Îles-de-la-Madeleine, le 30 novembre 2018, afin de venir en aide à la population. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Tempête hivernale au Québec

Le 29 novembre 2018, la Province du Québec a demandé de l’aide au gouvernement du Canada à la suite d’une tempête hivernale ayant touché l’Est du Québec et les Maritimes. Les FAC ont prêté assistance à Sécurité publique Canada en offrant des secours aux sinistrés, du 30 novembre au 2 décembre 2018.

Les FAC ont envoyé les ressources suivantes aux Îles-de-la-Madeleine, au Québec :

  • deux avions CC-130J Hercules;
  • un contingent de 15 militaires faisant partie de la Force opérationnelle interarmées (Est).

Un des avions a transporté de l’équipement de réparation d’Hydro Québec à partir de Saint-Hubert, au Québec.Douze rangers canadiens de la collectivité des Îles-de-la-Madeleine ont aussi contribué aux efforts des FAC.

Les ressources des FAC ont apporté l’aide suivante :

  • transport aérien de passagers et d’équipement;
  • reconnaissance;
  • vérification porte-à-porte à l’appui de Sécurité publique Canada.

Colombie-Britannique – feux de forêt

Le 13 août 2018, le gouvernement du Canada a accepté une demande d’aide de la part de la province de la Colombie-Britannique pour l’aider à lutter contre des feux de végétation.

Les FAC ont envoyé environ 220 militaires de la Force régulière et de la Réserve pour participé aux opérations de nettoyage dans les régions de Gottfriedsen Mountain, Juliet Creek, Harris Creek, de Woodward Creek et de Cool Creek.

Un aéronef CC-130 Hercules, un hélicoptère CH-124 Sea King et un hélicoptère CH-146 Griffon étaient utilisés aux fins suivantes : transporter les responsables et le matériel de lutte contre les incendies; en plus de fournir des troupes pour aider aux opérations de nettoiement en vue de contenir la propagation de l’incendie.

La Force opérationnelle aérienne a effectué 49 sorties incluant des vols de reconnaissance au-dessus des zones touchées par le feu et des missions de transport aérien logistique pour transporter le personnel et l’équipement clés.

Les Forces armées canadiennes ont envoyé 105,500 lb de fret et ont transporté 115 passagers pour un total de 202.2 heures de vol.

Manitoba – feu de forêt

Le 23 mai 2018, la Province du Manitoba a demandé au gouvernement du Canada de l’aider à évacuer les personnes menacées par un feu de forêt à Little Grand Rapids.

Les FAC ont envoyé un hélicoptère CH-147F, un aéronef CC-130H Hercules et un appareil CC-130J pour aider à mener l’évacuation. Les FAC ont évacué environ 140 personnes en deux jours.

Colombie-Britannique – inondations

Le 16 mai 2018, la Colombie-Britannique a demandé l’aide du gouvernement du Canada à la suite de graves inondations. Du 16 au 26 mai 2018, les FAC ont soutenu la réponse de la Province de la Colombie-Britannique aux inondations.

Les FAC ont envoyé plus de 350 de leurs membres en soutien aux efforts de la Colombie-Britannique. La majorité des militaires appartiennent au 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada à Edmonton. Ils se sont installés à Vernon, en Colombie-Britannique, et leurs efforts visaient surtout la région de l’Okanagan.

Les membres des FAC ont soutenu la province en :

  • le remplissage de 50 000 sacs de sable et mise en place de 80 500
  • l’installation de 750 mètres de barrages d’eau et de 50 mètres de murs de sécurité HESCO
  • la consolidation et construction de digues

Nouveau-Brunswick – inondations

Du 11 au 15 mai 2018, les FAC ont envoyé environ 60 militaires pour aider le Nouveau-Brunswick à répondre aux inondations. Il y avait 10 équipes d’évaluation des infrastructures critiques.

Les membres des FAC sont venus du 4e Régiment d’appui du génie de la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown.

Ils ont aidé la Province à évaluer les dommages et les infrastructures, y compris :

  • 2 ponts
  • 130 zones endommagées
  • 350 kilomètres de routes de transport

Les FAC ont aussi vérifié l’accès à 100 maisons pour permettre au Directeur du service des incendies d’effectuer des inspections de santé et sécurité.

Kashechewan, Ontario – inondations

Le 25 avril 2018, le gouvernement de l’Ontario a demandé l’aide du gouvernement fédéral. La demande concernait une intervention d’urgence pour la Première nation de Kashechewan. Le gouvernement provincial croyait que des inondations étaient possibles le long de la rivière Albany.

Des membres des FAC appartenant au 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens ont offert leur aide pour les tâches suivantes :

  • Évacuer les habitants de la collectivité
  • Surveiller le niveau de la rivière dans le secteur

Le 7 mai 2018, les FAC ont envoyé un hélicoptère CH-146 Griffon et un aéronef CC-130J Hercules à Kashechewan. Les FAC ont évacué environ 100 habitants.