Le Canada impose de nouvelles sanctions à des individus impliqués dans des élections illégitimes en Crimée

Des militants pro-Kremlin rassemblés sur la place Rouge à Moscou le 18 mars 2014 célébrant le rattachement de la Crimée à la Russie (Archives/Dmitry Serebryakov/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a annoncé aujourd’hui que le Canada impose des sanctions en vertu de la Loi sur les mesures économiques spéciales à six personnes impliquées dans les élections illégitimes tenues en Crimée alors occupée par la Russie le 8 septembre 2019, cette décision est annoncée de concert avec les États-Unis et l’Union européenne.

L’action coordonnée d’aujourd’hui souligne l’unité transatlantique continue en réponse aux actions agressives de la Russie en Ukraine et aux violations du droit international.

Citations

«Le soutien du Canada à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine est inébranlable. Les sanctions d’aujourd’hui démontrent que le Canada et ses alliés sont unis dans leur condamnation de l’annexion illégale de la Crimée par la Russie et des élections illégitimes qui s’y sont tenues l’automne dernier, en plus d’affirmer que le Canada et la communauté internationale sont prêts à imposer un coût pour avoir ignoré le droit international et l’ordre international fondé sur des règles.»

– François-Philippe Champagne, ministre des Affaires étrangères

Faits en bref

  • Depuis l’annexion illégale de la Crimée par la Russie en 2014, le Canada a sanctionné plus de 430 personnes et entités, dont beaucoup en collaboration avec ses alliés. Les sanctions canadiennes imposent un gel des avoirs et une interdiction de transactions.

Sanctions liées à l’Ukraine-Nouvelles sanctions

Le Règlement sur les mesures économiques spéciales visant l’Ukraine impose un gel des avoirs et une interdiction de transactions aux personnes désignées. Il est interdit à toute personne au Canada et à tout Canadien à l’étranger de faire le commerce des biens détenus par ces personnes ou de leur fournir des services financiers ou connexes.

Les interdictions sont énoncées dans le Règlement.

Le Canada impose de nouvelles sanctions qui entrent en vigueur immédiatement envers :

  • Yekaterina (Ekaterina) Borisovna ALTABAEVA
  • Vladimir Vladimirovich NEMTSEV
  • Mikhail Vladimirovich RAZVOZHAEV
  • Sergei (Sergey) Andreyevich DANILENKO
  • Yekaterina (Ekaterina) Eduardovna PYRKOVA
  • Lidia (Lydia) Aleksandrovna BASOVA