Un troisième québécois arrêté pour «une menace contre le premier ministre»

Temps de lecture estimé : < 1 minute

Un troisième Québécois, André Audet, 62 ans, de la Rive-Sud de Montréal, a été arrêté par la GRC pour avoir publié sur Facebook des propos jugés menaçants contre Justin Trudeau et la communauté musulmane, rapporte aujourd’hui le quotidien montréalais La Presse sous la plume de la journaliste Gabrielle Duchaine.

L’Équipe intégrée de la sécurité nationale de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) l’avait dans sa ligne de mire depuis plusieurs mois et policiers ont mené en octobre une perquisition à son domicile pour saisir des appareils électroniques, rapporte Gabrielle Duchaine.

L’accusé a comparu jeudi dernier au palais de justice de Longueuil sous les chefs d’avoir incité publiquement à la haine et d’avoir fomenté volontairement la haine contre un groupe identifiable, des infractions punissables,

Les crimes qui lui sont reprochés se seraient déroulés entre janvier et octobre 2019, selon la dénonciation déposée par les enquêteurs à la cour.

La teneur exacte des propos qui ont alarmé la police n’a pas encore été dévoilée publiquement devant le tribunal et le seront plus tard au moment du dévoilement de la preuve. 

Il est passible de deux ans d’emprisonnement.

Le 20 décembre dernier, la GRC avait arrêté deux Québécois, dont un est associé au groupe d’extrême droite Storm Alliance, soupçonnés d’avoir appelé sur Facebook à tuer le premier ministre Justin Trudeau durant la dernière campagne électorale.