Identification d’un soldat canadien de la Seconde Guerre mondiale

Lieutenant John Gordon Kavanagh [Source : La famille du lieutenant Kavanagh]
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes ont identifié le lieutenant John Gordon Kavanagh, un soldat canadien de la Seconde Guerre mondiale enterré comme soldat inconnu en 1947 dans la section de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth du cimetière général de Steenderen, aux Pays-Bas.

Le lieutenant John Gordon Kavanagh, né à Toronto le 20 octobre 1921, avait rejoint la Milice active non permanente en septembre 1939 et s’était enrôlé comme soldat dans le régiment The Queen’s Own Rifles of Canada (QOR of C), le 13 juin 1940 à Toronto. En août 1944 il était promu au grade de lieutenant et partait rejoindre le QOR of C au nord-ouest de l’Europe en mars 1945. Il a été tué au combat le 5 avril 1945 lors d’une avance en direction de Pipelure, aux Pays-Bas.

Le QOR of C a informé les proches parents du lieutenant Kavanagh que son corps avait été identifié et subséquemment offert du soutien à la famille. Une cérémonie d’inauguration de la pierre tombale se déroulera dans la section de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth du cimetière général de Steenderen aux Pays-Bas, au printemps 2020.

Lorsque les restes de militaires canadiens sont trouvés, ils sont identifiés par le Programme d’identification des pertes militaires des Forces armées canadiennes au sein de la Direction – Histoire et patrimoine. Le programme sert également à identifier les militaires qui ont été enterrés en tant que soldats inconnus lorsqu’il existe des preuves historiques ou des archives assez importantes permettant de confirmer leur identité. En pareil cas, le soldat jusqu’alors inconnu reçoit une nouvelle pierre tombale à son nom et sera identifié et reconnu officiellement par les Forces armées canadiennes. Ce programme contribue au sentiment de continuité et d’appartenance au sein des Forces armées canadiennes, puisqu’il offre à la famille, à l’unité du défunt et à la population canadienne une occasion de réfléchir sur ce qu’ont traversé ces hommes et ces femmes qui ont donné leur vie pour leur pays.

De gauche à droite, rangée arrière : Lieutenant John Gordon Kavanagh and his two brothers, Frank et Bob Kavanagh. De gauche à droite, rangée avant : Cora et Mabel Kavanagh, la mère et la sœur du lieutenant Kavanagh. [Source : La famille du lieutenant Kavanagh]

Citations

«Ceux qui ont fait le sacrifice ultime pour les libertés dont jouissent aujourd’hui les Canadiens méritent que tous se souviennent d’eux. L’identification du lieutenant John Gordon Kavanagh offre à tous l’occasion de se remémorer ceux qui ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale. À la famille du lieutenant Kavanagh : le Canada se souviendra toujours de la contribution que vous avez apportée aux Canadiens. Ne les oublions pas.»

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

«L’identification du lieutenant John Gordon Kavanagh démontre que le service de nos membres n’est jamais oublié. L’héritage de ces courageux Canadiens qui ont lutté contre d’énormes difficultés pour libérer les Pays-Bas perdure alors que nous honorons le lieutenant Kavanagh pour son service au Canada. Nous nous souviendrons toujours de son ultime sacrifice.»

Lieutenant-général Wayne Eyre, commandant de l’Armée canadienne

Les faits en bref

La raison pour laquelle les restes du lieutenant Kavanagh n’ont pas été récupérés après la bataille ne peut être confirmée. Son nom a été gravé sur le monument commémoratif des disparus de Groesbeek.

En mai 2017, des chercheurs externes ont soumis un rapport à la Direction – Histoire et patrimoine, dans lequel ils proposaient l’identification de l’occupant de la sépulture au cimetière général de Steenderen, mais leur proposition a été rejetée faute de preuves. En mai 2019, la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth a de nouveau reçu un rapport concernant cette sépulture. Cette fois-ci, des chercheurs externes avaient retrouvé des documents dans les archives locales à Steenderen aux Pays-Bas. Cette information, en plus d’autres faits, a permis de prouver que l’occupant de la sépulture était canadien. En novembre 2019, l’identification du lieutenant Kavanagh marquait le point culminant de plusieurs années de recherches approfondies.

Le comité d’examen du Programme d’identification des pertes militaires, composé de chercheurs de la Direction – Histoire et patrimoine et de représentants de l’Équipe d’intervention en odontologie médico-légale des Forces canadiennes, du Musée canadien de l’histoire et de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth, a confirmé l’identité du lieutenant Kavanagh à la suite de recherches historiques approfondies dans les sources d’archives, dont des journaux de guerre, des registres de circonstances du décès et des rapports d’exhumation et de concentration. Comme ce fut le cas pour le lieutenant Kavanagh, le programme s’appuie uniquement sur des documents et des recherches historiques pour identifier les Canadiens tombés au combat ayant été enterrés dans l’anonymat.

La Commission des sépultures de guerre du Commonwealth honore la mémoire des 1,7 million de militaires du Commonwealth qui sont morts au cours des deux guerres mondiales. Elle utilise une vaste collection d’archives et collabore avec ses partenaires pour enquêter, identifier et récupérer ceux qui n’ont pas de sépulture reconnue, dans le but de leur donner un enterrement digne et les honneurs qu’ils méritent.