Journée du chandail rose: «On n’améliore pas les gens en les démolissant», déclare la sous-ministre de la Défense

Temps de lecture estimé : 2 minutes

C’est aujourd’hui la Journée du chandail rose et les membres de l’Équipe de la Défense sont encouragés à porter du rose pour indiquer qu’ils ne tolèrent pas l’intimidation.

Pendant cette journée, célébrée à différentes dates dans le monde, les gens portent principalement une chemise rose pour symboliser une position contre l’intimidation, une idée qui est née au Canada lorsque deux étudiants d’une école secondaire en Nouvelle-Écosse, afin d’exprimer leur solidarité envers un autre jeune qui avait été victime d’intimidation pour avoir porté un chandail rose, ont distribué des débardeurs roses à tous les garçons de l’école et les ont encouragés à les porter.

Toute personne a le droit de travailler dans un milieu de travail exempt d’intimidation, de harcèlement et de discrimination. Le ministère de la Défense nationale invite donc les membres des Forces armées canadiennes et les employés du ministère à réfléchir aux façons dont ils peuvent réduire l’intimidation et contribuer à la création d’un milieu de travail sain et sécuritaire affirme le ministère de la Défense nationale aujourd’hui en soulignant cette journée qui est célébrée au Canada le 26 février. Le thème de la Journée du chandail rose 2020 encourage les gens à se soutenir les uns les autres.

«Nous savons maintenant qu’on n’améliore pas les gens en les démolissant et que tout le monde apprend différemment», a déclaré la sous-ministre de la Défense, Jody Thomas à l’occasion de cette journée. «Nous savons que le leadership ne devrait jamais passer par l’humiliation du personnel».

«Changer nos méthodes ne contribue pas à rendre nos employés plus mous», explique la sous-ministre, «Nous nous assurons au contraire que ces personnes demeurent ‘entières’ et qu’elles pourront ainsi donner le meilleur d’eux-mêmes/d’elles-mêmes au service de notre pays et au sein de cette formidable organisation que sont les Forces armées canadiennes et le ministère de la Défense nationale»

Une des approches visant à favoriser la sensibilisation consiste dont fait état le ministère de la Défense «consiste à poser des questions qui nous incitent à réfléchir à notre propre comportement et à la façon dont il peut influer sur les autres. L’objectif étant de prendre conscience du rôle que nous jouons en adoptant un comportement qui contribue à favoriser ou à éliminer l’intimidation en milieu de travail.»

Il a été prouvé, affirme la Défense nationale, qu’une culture de gentillesse en milieu de travail engendrait des bienfaits tels que l’amélioration de la santé mentale et du bien-être des employés, l’accroissement de la motivation des employés et amélioration de leur rendement, la réduction du niveau de stress et de l’absentéisme, l’augmentation de la productivité, l’accroissement des taux de maintien en poste, l’amélioration de l’esprit d’équipe et de collaboration et la diminution du nombre d’accidents et d’incidents.

Des renseignements sur la résolution des conflits, le harcèlement et les griefs à la Défense nationale sont disponibles sur le site du ministère.