La Légion royale canadienne offre une adhésion gratuite d’une année aux vétérans

L'une des premières missions de la Légion royale canadienne est de promouvoir le souvenir de nos vétérans qui ont servi. Ici, dans les locaux de la direction provinciale à Montréal, des bénévoles sont briefés avant la cérémonie du Jour du Souvenir organisée par la Légion. [Jacques N. Godbout/45enord.ca]
Temps de lecture estimé : 1 minute

Souvent critiquée ces dernières années pour ce qui est perçue, à tort ou à raison, comme la trop grande proportion de civils dans ses rangs, la Légion royale canadienne a mis de l’avant cette semaine son offre aux membres des Forces armées canadiennes et de la Gendarmerie royale du Canada, en service ou à la retraite, d’une adhésion gratuite d’une année.

«Notre Programme d’accueil des vétérans, offert aux vétérans qui n’ont pas déjà adhéré à la Légion, est une excellente façon de découvrir notre organisation.», écrit la Légion sur son site.

Cette adhésion, précise-t-on, comprend l’abonnement à la Revue Légion et l’accès au Programme de bénéfices pour membres.

Il s’agit là, fait valoir la Légion, d’une «opportunité d’améliorer la qualité de vie de ceux et celles qui ont servi notre pays, de commémorer ceux et celles morts en service, et de soutenir votre communauté — et chaque membre fait une différence.»

La demande d’adhésion doit être présentées auprès du Programme d’accueil des vétérans de la Direction nationale. Par la suite, les nouveaux adhérents pourront amener votre carte de membre à n’importe quelle filiale de la Légion pour demander d’y être transféré. 

La Légion royale canadienne est la plus grande organisation canadienne pour les vétérans. C’est elle qui, chaque année, organise les cérémonies du 11 novembre.

Fondée en 1925, elle compte plus de 400 000 membres provenant des rangs de des militaires ou d’anciens combattants des Forces armées canadiennes, de la Gendarmerie royale du Canada, des membres de la police provinciale ou municipale, de leurs proches et d’autres membres affiliés. Le public en général peut aussi maintenant devenir membre.