Le ministre Champagne rendra visite aux troupes canadiennes en Lettonie et en Ukraine

Passation de commandement du Groupement tactique multinational de la présence avancée renforcée en Lettonie, le 9 janvier 2019 (FAC)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, sera en Lettonie les 2 et 3 mars, avant de se rendre en Ukraine, du 4 au 6 mars, et en Pologne, le 6 mars.

À Riga, en Lettonie, le ministre Champagne rencontrera le président Egils Levits, le premier ministre Krišjānis Kariņš, le ministre des Affaires étrangères Edgars Rinkēvičs, et le ministre de la Défense et vice-premier ministre Artis Pabriks. Il discutera des engagements communs des 2 pays en matière de sécurité dans la région et des priorités communes.

À Kiev, en Ukraine, le ministre Champagne rencontrera le président Volodymyr Zelenskyy, le premier ministre Oleksiy Honcharuk et le ministre des Affaires étrangères Vadym Prystaiko, afin de discuter des liens étroits entre nos deux pays, des menaces qui pèsent actuellement sur la sécurité et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, ainsi que de notre soutien aux réformes économiques et démocratiques en Ukraine. Le ministre Champagne discutera également avec son homologue de notre réponse commune à la tragédie du vol PS752.

À Varsovie, en Pologne, le ministre rencontrera brièvement le ministre polonais des Affaires étrangères, Jacek Czaputowicz, avant son retour au Canada.

Le ministre Champagne rendra également visite aux membres des Forces armées canadiennes déployés au sein du groupement tactique de présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie, dans le cadre de l’opération REASSURANCE du Canada. Il rendra également visite aux troupes déployées dans le cadre de l’opération UNIFIER, au Centre international de maintien de la paix et de la sécurité à Yavoriv, en Ukraine.

Le Major Ben Rogerson, officier commandant de la Compagnie d’entraînement, se tient au Garde-à-vous avec ses troupes lors de la cérémonie marquant le début de l’entraînement des troupes Ukrainiennes par des soldats canadiens pendant l’opération UNIFIER au Centre international de maintien de la paix et de sécurité, à Starychi, Ukraine le 14 septembre, 2015. (Archives/MDN)

Citations

« Mes visites en Lettonie, en Ukraine et en Pologne seront des occasions importantes de discuter des liens étroits entre le Canada et ces trois pays et de nos priorités communes qui sont de promouvoir la sécurité et la prospérité dans la région afin de contrer les menaces croissantes. Je me réjouis également de rencontrer les membres des forces armées canadiennes qui soutiennent l’OTAN et les forces de sécurité de l’Ukraine dans leurs efforts pour rendre l’Europe de l’Est plus sûre et plus stable. » 

– François-Philippe Champagne, ministre des Affaires étrangères

Faits en bref

  • Le Canada a été le premier pays du G7 à reconnaître la nouvelle indépendance de la Lettonie, en 1991.
  • Le Canada a également été l’un des premiers pays à ratifier l’adhésion de la Lettonie à l’OTAN, en 2004.
  • Le 2 décembre 1991, le Canada est devenu le premier pays occidental à reconnaître l’indépendance de l’Ukraine.
  • Depuis janvier 2014, le Canada a consacré plus de 785 millions de dollars en soutien multiforme à l’Ukraine, consistant en outre en un large éventail de mesures d’aide financière, d’aide au développement, à la stabilisation et à la sécurité, d’aide militaire non létale et d’aide humanitaire.
  • Dans le cadre de l’opération REASSURANCE, le Canada dirige le groupement tactique multinational de présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie, et y envoie jusqu’à 540 personnes.
  • La mission canadienne de formation militaire et de renforcement des capacités en Ukraine, l’opération UNIFIER, a été lancée en septembre 2015. Elle est un élément clé de l’effort global du Canada pour assurer la sécurité, la stabilité et la souveraineté de l’Ukraine.
  • En juillet 2019, le Canada a accueilli à Toronto, en Ontario, la troisième Conférence sur les réformes en Ukraine, qui a réuni les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne, du G7 et des pays de l’OTAN. Cette démarche a pour but d’appuyer l’Ukraine et son peuple dans la réalisation de leur ambitieux programme de réformes démocratiques et économiques et de leurs objectifs euroatlantiques.
  • Le Canada a été le premier pays de l’OTAN à approuver l’adhésion de la Pologne à l’alliance, en 1998.
  • Le Canada et la Pologne sont alliés au sein de l’OTAN depuis plus de 2 décennies, notamment par l’intermédiaire du groupement tactique multinational de présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie, dirigé par le Canada.