Op IMPACT: achèvement du projet de réfection d’une route transfrontalière en Jordanie

Op IMPACT: achèvement du projet de réfection d’une route transfrontalière en Jordanie. [Twitter/@JTFImpact]
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le gouvernement du Canada, représenté par Son Excellence Donica Pottie, ambassadrice du Canada en Jordanie, et le brigadier-général Michel-Henri St-Louis, commandant de la Force opérationnelle interarmées – Impact, se sont réunis avec des membres des Forces armées jordaniennes (FAJ) et du Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) pour la cérémonie visant à marquer l’achèvement du projet canadien de réfection d’une route transfrontalière.

La cérémonie d’aujourd’hui souligne un jalon important dans l’appui du Canada au succès à long terme de notre allié et partenaire, la Jordanie. Grâce à un investissement canadien de 18 millions de dollars, la route militaire transfrontalière rénovée couvre plus de 63 kilomètres et a été construite selon des normes jordaniennes, par une main-d’œuvre jordanienne. Démarré en février 2019 avec le soutien du gouvernement du Canada et en partenariat avec UNOPS, ce projet de réfection de route transfrontalière augmente la capacité des FAJ d’intervenir rapidement en cas d’incursions transfrontalières, d’activités de contrebande ou d’incidents de sécurité le long de la frontière nord entre la Jordanie et la Syrie.

Ce projet figure parmi les nombreux efforts des Forces armées canadiennes en Jordanie. Parmi les autres efforts du gouvernement du Canada, mentionnons la prestation de mentorat et d’instructions aux soldats jordaniens, y compris l’aide relative à l’intégration des femmes, conformément à la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Depuis 2018, des membres des FAC encadrent l’équipe de mission féminine et appuient d’autres initiatives en matière d’inclusion des femmes. La fourniture d’équipement non létal, par exemple, des vêtements et de l’équipement de protection, et la présentation de formations en anglais sont d’autres importantes initiatives de renforcement des capacités.

Le Canada demeure résolu envers sa stratégie pangouvernementale pour régler la crise causée par Daech au Moyen-Orient, grâce à un appui à l’aide humanitaire, au développement, à la stabilisation et à la sécurité en Irak et à la région transfrontalière.

Citation

« Le Canada entretient de solides relations de collaboration avec la Jordanie, fondées sur des priorités de défense et de sécurité communes. Pendant mon récent voyage en Jordanie, j’ai été en mesure de voir la route transfrontalière achevée, qui permet aux Forces armées jordaniennes de mieux intervenir à l’égard des menaces dans la région. Ce projet est un exemple de l’effet positif de la stratégie du Canada au Moyen-Orient. En travaillant avec nos partenaires dans la région, le Canada aide à renforcer la sécurité régionale. »

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

Faits saillants

·L’aide du Canada à la Jordanie s’inscrit dans le cadre de la stratégie pangouvernementale du Canada visant le Moyen-Orient, et la mission des FAC s’ajoute au travail accompli par d’autres ministères et organismes gouvernementaux, entre autres, Affaires mondiales Canada et la Gendarmerie royale du Canada.

·Les efforts de renforcement des capacités des FAC aident la Jordanie à répondre aux débordements du conflit en cours en Irak et en Syrie et ils contribuent à la paix et à la stabilité au Moyen‑Orient.

·La sécurité représente un important pilier dans la reconstruction après le conflit, et l’aide qu’apportent les FAC aux pays partenaires afin d’améliorer leurs capacités et leurs compétences militaires constitue l’un des moyens essentiels pour vaincre les groupes extrémistes violents, comme Daech, et accroître la sécurité et la stabilité au Moyen‑Orient.

·Les membres des Forces armées canadiennes qui effectuent un déploiement dans le cadre de la Force opérationnelle interarmées – Impact appuient les efforts pangouvernementaux du gouvernement du Canada axés sur la réduction de la menace que posent les groupes extrémistes violents en Irak et en Syrie, et ils favorisent la stabilisation de la région en offrant de l’instruction et de l’assistance aux forces militaires en Jordanie et au Liban.

· En mars 2019, Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale, et Chrystia Freeland, la ministre des Affaires étrangères de l’époque, ont annoncé la prolongation de l’opération IMPACT jusqu’à la fin de mars 2021.