Pour la première fois cette année l’ex UNIFIED RESOLVE implique les trois brigades de la Régulière

Du 8 au 13 février 2020, environ 900 soldats de l’Armée canadienne utiliseront des technologies novatrices pour leur permettre de s’entraîner ensemble dans le cadre d’un exercice assisté par ordinateur. [Bureau des affaires publiques, 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada Forces armées canadiennes]
Temps de lecture estimé : 5 minutes

Pour la première fois cette année l’ex UNIFIED RESOLVE, point culminant d’une année de formation collective intensive impliquent les trois brigades de la Régulière, le 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada, le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada et le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

Du 8 au 13 février, environ 900 soldats de l’Armée canadienne utiliseront ainsi des technologies novatrices pour leur permettre de s’entraîner ensemble dans le cadre d’un exercice assisté par ordinateur à partir de trois emplacements dans deux provinces : Petawawa et Kingston, en Ontario, et à Valcartier, au Québec.

Les scénarios générés par ordinateur comprennent des simulations réalistes pour mettre à l’essai les capacités de commandement et de contrôle. Ces scénarios peuvent aller des opérations de force aux opérations de soutien de la paix et de stabilité, reflétant l’environnement de sécurité complexe actuel.

L’exercice annuel UNIFIED RESOLVE, explique à 45eNord.ca le commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada qui accueille l’exercice à Valcartier, le colonel Tim Arsenault, est un exercice numérique «qui permet d’exercer nos quartiers généraux sans avoir des troupes nécessairement déployées dans le champ, donc, il y a une simulation qui se fait à ce niveau là, mais on est capables tout de même de bien entraîner nos quartiers généraux».

UNIFIED RESOLVE est donc l’événement de formation clé pour le quartier général de la brigade qui entame le programme d’instruction menant au niveau de préparation élevé

Le groupe-cible principal de l’instruction cette année est le 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada (2 GBMC ), le groupe-cible secondaire, le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada (1 GBMC). Et les formations de flanc impliquées, qui, elles ne sont pas évaluées, mais participent à l’exercice, sont le 5 GBMC (localisé à Valcartier), le United States Brigade Combat Team (localisée à Kingston pour UR 20), et le United Kingdom Division Reconnaissance Regiment (localisée à Kingston pour UR 20)

Le contrôle supérieur est quant à lui assuré par le Quartier général de la 1re Division du Canada, commandée par le major-général Dany Fortin, et le contrôle d’exercice par le Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne (CDIAC) par l’entremise du Centre canadien d’entraînement aux manœuvres

L’EX UR 20 fournit donc au Quartier général du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada (QG 2 CMBG) un exercice réaliste et synthétique qui met au défi la Brigade, ses unités subordonnées et ses facilitateurs dans leur capacité de planifier et de mener des opérations de grande envergure. Au cours de l’Exercice, le personnel de la Brigade est testé et certifié par l’Armée canadienne afin de maintenir et d’affiner sa capacité de combat.

L’exercice est le point culminant du programme d’instruction menant au niveau de préparation élevé, une année de formation collective intensive, à partir du niveau d’unité inférieur jusqu’au niveau de brigade supérieur, l’objectif de la formation étant de générer une brigade compétente, confiante et intégrée qui peut fournir des forces évolutives, adaptées à la mission et réactives pour des opérations de grande envergure.

L’éventail des scénarios va du niveau de menace le plus bas, comme l’aide à la livraison de l’aide humanitaire dans les zones touchées par le conflit, aux opérations de stabilité dans une capacité de contre-insurrection, jusqu’au niveau le plus élevé, qui serait une mission de combat complète contre un ennemi ayant à peu près les mêmes tactiques et équipements.

D’une pierre trois coups pour le 5 GBMC

UNITED RESOLVE est ainsi l’événement de formation clé pour le quartier général de la brigade qui entame le programme d’instruction menant au niveau de préparation élevé, mais aussi pour tous les participants.

Même si ce n’est que dans un an et demi que le 5 GBMC se retrouvera de nouveau en haute disponibilité opérationnelle, explique à 45eNord.ca le colonel Arsenault, «cette année, on a décidé d’impliquer toutes les trois brigades de la force régulière, donc, il y a la 2e brigade qui se fait évaluée, mais la 1ère et la 5e sont impliquées quand même à l’entraînement. C,est la premièere fois que nous sommes tous les trois dans l’exercice en tant que tel».

Cela, d’expliquer le commandant du 5 GBMC «nous permet de nous entraîner tous ensemble sous l’égide la 1ère Division, canadienne, dont le quartier général est à Kingston. Ce que à apporte, c’est un partage d’information entre les brigades».

Mais, non seulement «cela nous permet d’interagir», précise le colonel Arsenault, mais «dans notre cas à nous, on voulait beaucoup miser là dessus, parce que, dans le cadre du JOINT WARFIGHTING ASSESSMENT avec la First Cavalry en Allemagne, on avait besoin d’une certaine préparation parce qu’on veut bien représenter le Canada dans cet exercice multinational important. C’est donc un peu notre objectif [du 5GBMC] qui est en parallèle avec la préparation de la 2ème brigade».

L’Exercice UNIFIED RESOLVE permet ainsi au 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) d’appliquer les leçons apprises durant l’Exercice LION NUMERIQUE, qui a eu lieu à l’automne 2019, en vue de sa participation au JOINT WARFIGHTING ASSESSMENT, en Allemagne, au printemps 2020.

L’Exercice LION NUMERIQUE et l’Exercice UNIFIED RESOLVE servent donc d’entraînement visant à pratiquer les militaires à planifier et à exécuter des opérations de grande envergure dans tout le spectre des conflits armés. Dans cet esprit, l’Exercice JOINT WARFIGHTING ASSESSMENT établira une fondation solide sur laquelle le 5 GBMC pourra entamer son année d’entraînement intensif à l’automne 2020 (préparation opérationnelle).

Le 5 GBMC participera ainsi à l’Exercice JOINT WARFIGHTING ASSESSMENT 2020 au Grafenwoehr Training Area en Allemagne, du 2 au 11 mai 2020. L’objectif principal est d’appuyer les efforts d’interopérabilité de l’Armée canadienne et de ses partenaires d’autres nations pour ainsi contribuer à l’atteinte des objectifs de défense et de sécurité du Canada et de pays partenaires.

Durant l’Exercice JOINT WARFIGHTING ASSESSMENT 2020, le 5 GBMC axera ses efforts sur la préparation opérationnelle du personnel de son quartier général, de manière à acquérir les compétences nécessaires pour débuter cet automne une année d’entraînement intensif appelée le programme d’instruction menant au niveau de préparation élevé. Cette année sera suivie par une année de haute disponibilité opérationnelle pour le 5 GBMC. Ceci sera accompli en effectuant de la coordination, de la gestion, du contrôle de troupes et des opérations de sécurité.

L’Armée canadienne a une longue tradition de déploiements outre-mer avec des forces alliées ayant un objectif commun, que ce soit la guerre, le rétablissement de la paix, le maintien de la paix ou la fourniture d’aide humanitaire et l’’EX UR 20 comprend la participation d’environ 25 soldats du Royaume-Uni et de 10 militaires des États-Unis qui participent à l’Exercice pour affiner leur cycle de planification et s’intégrer dans une division multinationale. L’EX UR 20 est une excellente occasion d’échanger les meilleures pratiques et les approches créatives avec nos alliés tout en ajoutant au réalisme d’entraînement des éléments de commandement et de contrôle du 2 GBMC et du 5 GBMC.

Connectivité entre les participants et participation de l’ARC

L’Exercice UNIFIED RESOLVE utilise un réseau de contrôle et de commandement que les Forces armées canadiennes utiliseront en théâtre opérationnel et qui permet aux utilisateurs de se connecter à une simulation exécutée à partir de la Base des Forces canadiennes (BFC) Kingston. C’est la première année que les trois brigades sont connectées à la simulation, ce qui permet au QG de la 1re Division du Canada d’exercer les fonctions de quartier général de division opérationnelle commandant les trois brigades de la Force régulière.

La formation en simulation permet aux forces de se connecter depuis leur lieu d’origine; réduire les frais de déplacement pour la formation, permettant aux membres de passer plus de temps avec leur famille; et exercer des formations de haut niveau sans déplacer des milliers de soldats sur le terrain.

Dans l’environnement opérationnel contemporain d’aujourd’hui, les éléments se déploient rarement isolés les uns des autres. Parmi les participants à l’Exercice UNIFIED RESOLVE et au Centre des opérations de soutien aérien, nous comptons des membres de la 1re Division aérienne du Canada. Ils relèvent de la division multinationale et soutiennent le Groupe-cible principal de l’instruction,le 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada, avec des moyens aériens pour la reconnaissance, la surveillance, les missions d’incendie et le transport. Pour la première fois, UNIFIED RESOLVE comprend également un représentant de la direction générale Technologies spatiales.

Les conflits modernes nécessitent des solutions multidomaines,nous souligne encore le 5 GBMC. L’EX UR 20 est le contexte utilisé de l’Armée canadienne pour former le personnel de commandement et de planification de tous les domaines. Et l’intégration des éléments aériens et spatiaux dans l’EX UR 20 oblige les commandants et le personnel de planification à considérer l’impact des actions ennemies dans ces domaines, tout en leur donnant un autre terrain de jeu à partir duquel résoudre les défis qui leur sont présentés.

*Avec l’aide précieuse du Bureau des affaires publiques du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada