Journée internationale des femmes: Génération égalité

Temps de lecture estimé : 4 minutes

C’est aujourd’hui 8 mars la Journée internationale des femmes, une journée internationale mettant en avant la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes et dont le thème, cette année, est «Génération Égalité d’ici à 2030».

À cette occasion, le ministre de la Défense Harjit Sajjan et le chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance, ont soulignée cette journée importante dans la promotion de l’égalité des sexes dans le monde.

Le général Vance pour sa part a rappelé que les femmes sont un élément essentiel des opérations militaires modernes. Elles offrent, a souligné le chef d’état-major de la Défense, des perspectives diverses permettent «d’examiner des problèmes complexes de différentes manières.»

«Il ne s’agit pas de signal vertueux, mais d’efficacité opérationnelle.», insiste le général.

Quant au ministre de la Défense, il a cité en cette Journée internationale de femmes un exemple qui illustre bien le chemin parcouru par les femmes dans les Forces armées canadiennes, celui de la major-général Jennie Carignan, qui dirige, dans des circonstances particulièrement difficiles aujourd’hui, la Mission de l’OTAN en Irak. «Un exemple de résilience et de ténacité pour tous, la plus haut gradée de notre armée dans le domaine des armes de combat montre la voie pour toutes dans les Forces», a déclaré le ministre.

En cette journée, on ne pouvait pas non plus oublier l’excellent travail qu’ont réalisé les femmes des Forces armées canadiennes dans le cadre d’opérations, à commencer, près de nous, le travail du personnel médical féminin qui ont soutenu le rapatriement des Canadiens de Wuhan.

Le commandant de la 2e Division du Canada, responsable des Forces armées dans toute la province de Québec, le brigadier-général Gervais Carpentier résumant bien l’importance des réalisations des femmes en déclarant que «Le succès au féminin profite à nous tous. Quand les hommes et les femmes travaillent ensemble dans un but commun, nous obtenons de meilleurs résultats.»

Bâtir un avenir où tout le monde aura une chance égale de réussir

Le premier ministre Justin Trudeau a bien sûr fait lui aussi aujourd’hui une déclaration pour souligner la Journée internationale des femmes.

«Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, nous célébrons les réalisations et le leadership des femmes au Canada et à travers le monde. Nous nous réengageons aussi à bâtir un avenir où tout le monde aura une chance égale de réussir.», a déclaré le premier ministre.

M. Trudeau a rappelé que «l’égalité des sexes est au cœur de tout ce qu’on fait en tant que gouvernement. C’est pourquoi nous avons renforcé l’analyse comparative entre les sexes plus et l’utilisons davantage.» et soulignant qu’à l’international, le Canada s’est fait le champion de l’égalité des sexes avec «des investissements sans précédent dans l’éducation des filles et les droits des femmes.»

En juin 2019, le Canada a annoncé un financement pour mobiliser des ressources afin d’appuyer des organisations et des mouvements de défense des droits des femmes dans les pays en développement.

Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a pour sa part profité de l’occasion pour réitérer son engagement envers une Politique d’aide internationale féministe,réaffirmant encore une fois que «Les femmes et les filles sont de puissants agents de changement !».

Un travail d’autant plus nécessaire que, selon l’ONU, il reste encore beaucoup de travail à faire: «En dépit de certains progrès, la communauté internationale s’accorde à reconnaître que la situation de la plupart des femmes et des filles dans le monde évolue extrêmement lentement. Aucun pays n’est en mesure, à ce jour, d’affirmer avoir atteint l’égalité des sexes.» .

Les femmes dans les Forces armées canadiennes

Les femmes peuvent occuper n’importe quel poste au sein des Forces armées canadiennes, y compris dans les métiers opérationnels, et peuvent servir dans tous les environnements.

Pour tous les métiers des Forces armées canadiennes, les possibilités de carrière et le processus de sélection pour l’instruction, la promotion et l’affectation sont les mêmes pour les hommes et les femmes; la sélection est faite en fonction du grade, des qualifications et du mérite.

Elles se sont intégrées pleinement à tous les emplois et rôles depuis plus de 20 ans, à l’exception du service à bord de sous-marins, que la Marine royale canadienne a finalement rendu accessible aux femmes le 8 mars 2000.