Changement majeur: les élèves des écoles et collèges militaires qui le peuvent quitteront le campus

Les élèves-officiers défilent lors de la parade de fin d'année le 21 mai 2016 au CMR Saint-Jean. (Jacques N. Godbout/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Changement majeur face à la pandémie de la COVID-19, les élofs du Collège militaire royal Saint-Jean qui le peuvent, tout comme leurs collègues du Collège militaire royal du Canada (Kingston), de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean, ainsi que des écoles à Borden et de l’ensemble de Forces armées canadiennes, quitteront l’établissement.

À Saint-Jean comme ailleurs, les élèves-officiers pour qui cela est possible quitteront le campus dès que possible.

Le Collège militaire royal Saint-Jean avait fait le point hier sur les mesures face à la pandémie de la COVID-19 dans un communiqué que nous avions reproduit intégralement. Dans ce communiqué d’hier, les responsables du CMR Saint-Jean indiquait que, comme «Pour bon nombre [des] 310 élèves-officiers, qui sont à la fois étudiants et membres rémunérés en service dans les Forces armées canadiennes, le CMR Saint-Jean est leur maison, leur résidence principale et leur lieu de service», les élèves-officiers du Collège étaient confinés sur le campus depuis le 13 mars, conformément à la première directive du Chef d’état-major de la défense.

Mais aujourd’hui, après de nouvelles instructions du Chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance, le Commandant du CMR Saint-Jean, le colonel Nicolas Pilon, et le Vice-Chancelier et Directeur des études, le Dr. James Groen, ont annoncé un changement majeur aux mesures adoptées jusqu’ici: «Les élèves-officiers pour qui cela est possible quitteront le campus dès que l’administration essentielle sera terminée et que des dispositions pourront être prises pour leur retour au sein de leurs familles respectives.».

«Leur responsabilité à ce moment sera de rester en sécurité et en bonne santé (prendre des mesures de distanciation sociale et demeurer en isolement), de compléter leur année scolaire par des méthodes alternatives, et de demeurer prêts pour toutes tâches à suivre qui pourraient inclure la participation à leur entraînement d’été prévu ou le soutien aux opérations des Forces armées canadiennes.», poursuit le message.

«Leur responsabilité sera de demeurer en bonne forme pour pouvoir réintégrer le CMR Saint-Jean dès que l’ordre leur sera donné pour poursuivre leur parcours de formation», indiquent les dirigeants de l’établissement.

Une seule exception, dans les cas où les étudiants n’ont pas d’autre résidence principale, ceux-ci demeureront sur le campus du CMR Saint-Jean, mais termineront leurs études en ligne comme les autres élève-officiers.

Les départs, pour tous les élève-officiers qui quitteront le campus, débuteront aussitôt que possible, sous la direction de l’Escadre des élève-officiers.

L’établissement ne ferme pas pour autant puisqu’il doit, justement, dispenser les cours en ligne pour que les élèves puissent compléter leur formation académique. Le CMR Saint-Jean prendra cependant une pause pendant que l’administration et les arrangements de voyage sont pris pour renvoyer à la maison les étudiants qui devront partir.

Par conséquent, toutes les classes seront suspendues du 24 au 30 mars 2020, inclusivement. Les cours reprendront le 31 mars 2020 et devraient se terminer vers le 30 avril 2020. Les examens s’effectueront en ligne selon un horaire établi par le secrétariat général de l’établissement.

Quant aux événements de fin d’année, comme la cérémonie de collation des grades et la parade de fin d’année, ils sont annulés tout simplement.

Une fois que les élèves-officiers auront quitté le campus au cours des prochains jours, ils ne seront pas autorisés à revenir pour quelque raison que ce soit sans l’autorisation du Commandant du Collège, précise également le message du commandant et du directeur des études publié aujourd’hui.

Les nouvelles instructions du CEMD

Cérémonie de fin d’année au Collège militaire royal du Canada, à Kingston en 2018. (Archives/CMRC)

Ce changement se fait suite aux nouvelles instructions émanant du Chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance, et qui touche, outre le CMR Saint-Jean, le Collège militaire royal du Canada (Kingston) et l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean, ainsi que les écoles à Borden et dans l’ensemble de Forces armées canadiennes.

Tous ces établissements cesseront temporairement leurs activités, a décrété le chef d’état-major de la Défense (CEMD).

Le personnel et les étudiants de ces établissement retourneront chez eux dans la mesure du possible, annonce le général dans une lettre aux membres de la communauté des Forces armées canadiennes datée d’aujourd’hui.

Ceux qui sont hébergés sur place et ont la possibilité de retourner à leur domicile seront donc invités à le faire, comme l’indiquait le message des dirigeants du CMR Saint-Jean.

Ceux qui n’ont pas cette possibilité continueront à habiter dans les logements et auront tout le soutien nécessaire, assure toutefois le général.

«Pour assurer la supervision de ces élèves, leur prodiguer des soins, j’ai ordonné qu’un nombre minimal d’employés des collèges et des écoles, dont des enseignants, des cuisiniers, des membres du personnel médical, s’isolent avec eux sur place.», précise également le CEMD dans sa lettre d’aujourd’hui.

Les centres d’instructions fermés eux aussi

Les centres d’instructions sont appelés à fermer eux aussi.

La 2e Division du Canada, responsable des Forces armées canadiennes sur tout le territoire québécois, a pour sa part annoncé mardi que, «Pour la sécurité de [ses] membres et en soutien aux intentions gouvernementales, [elle fermait ses] centres d’instruction jusqu’à nouvel ordre.»