Les troupes du 2R22eR qui devaient participer à un exercice aux États-Unis rentrent à Valcartier

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les troupes du 2R22eR qui devaient participer à un exercice dans l’État de New-York rentrent à Valcartier.

Un convoi de douze véhicules militaires logistiques à roues était parti de la Base militaire Valcartier pour la Base militaire américaine Fort Drum, dans l’État de New-York, le 10 mars.

Fort Drum est une réserve militaire de l’armée américaine à la frontière nord de New York, aux États-Unis. Il abrite la 10e division de montagne.

Le redéploiement des soldats du 2R22eR n’était prévu que le 22 mars Au moment d’écrire ces lignes, aucun cas de COVID-19 n’avait été signalé à Fort Drum où les autorités militaires prennent toutes les précautions face à la pandémie.

Mais l’exercice a tout de même été annulé et les troupes qui devaient être en exercice dans l’État de New York ont pris le chemin du retour.

«Les activités principales, comme le exercices et les entraînements militaires, ont été annulées. Les troupes qui prenaient part à l’Exercice CASTOR URBAIN à Fort Drum, dans l’État de New York, depuis le 10 mars dernier, ont donc pris le chemin du retour vers la Base Valcartier aujourd’hui 17 mars 2020 en matinée», a confirmé le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC)

Au départ, aucun cas probable ni confirmé de COVID 19 n’a été rapporté chez les troupes du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment, qui reviennent de Fort Drum.

Dès leur arrivée, ils se soumettront à un isolement de manière préventive.

L’isolement préventif est observé de façon à maintenir les soldats en bonne santé et ainsi maximiser leur disponibilité opérationnelle, au cas où ils auraient à intervenir au pays ou ailleurs sur ordre du gouvernement.

Signe que «la pandémie de COVID-19 est prise au sérieux et que les militaires adaptent leur planification et leurs actions en conséquence», souligne les responsables militaires, le nombre de haltes a été réduit, passant de 3 à 1 arrêt sur le trajet de retour vers Valcartier.

L’arrêt des véhicules s’est fait progressivement (par rames) au Diesel Dépot de St-Janvier, à Mirabel.

Des boîtes à lunch (Box Lunch) ont été fournies aux troupes comme repas pour le retour.

Des camions-citernes militaires étaient positionnés à la halte pour réapprovisionner les véhicules en carburant.

Les troupes et les véhicules étaient placés en retrait du public lors de la halte.

En outre, un briefing était donné 1 fois par jour aux responsables de l’exercice par un sergent de la 5e Ambulance de campagne de manière à ce qu’ils soient bien informés de l’évolution rapide de la situation (COVID-19) et pour qu’ils puissent modifier leurs plans en conséquence.

L’ensemble des troupes devrait être de retour au pays à l’heure actuelle.