Tout l’équipage du CH-148 Cyclone, un militaire de Trois-Rivières parmi les disparus

"Au nom des FAC, j'offre nos sincères sympathies a la famille, amis et camarades de bord. Que nos souvenirs nous portent réconfort et inspiration. Nous nous souviendrons." , a déclaré le général Vance, chef d'état-major-de la Défense.[Twitter/@CDS_Canada_CEMD]
Temps de lecture estimé : 5 minutes

Un militaire des Forces armées canadiennes (FAC) a été tué le mercredi 29 avril 2020, et cinq autres sont toujours portés disparus à la suite d’un accident impliquant un hélicoptère CH-148 Cyclone de l’Aviation royale canadienne (ARC).


Mise à jour 01/-5/2020, 08h38

Une troisième journée de recherche est en cours dans la mer Ionienne, au large des côtes de la Grèce occidentale, afin de retrouver les cinq militaires canadiens qui sont portés disparus après que l’hélicoptère qui les transportait se soit abîmé dans l’eau. Des navires et avions de divers pays alliés du Canada participent aux recherches.


La victime confirmée est l’enseigne de vaisseau de 1re classe Abbigail Cowbrough, une officière du génie des systèmes de marine, originaire de Toronto (Ontario).

Et voici l’identité des militaires officiellement portés disparus :

·        Le capitaine Brenden Ian MacDonald, pilote, originaire de New Glasgow (Nouvelle-Écosse)

·        Le capitaine Kevin Hagen, pilote, originaire de Nanaimo (Colombie-Britannique)

·        Le capitaine Maxime Miron-Morin, officier de systèmes de combat aérien, originaire de Trois-Rivières (Québec)

·        L’enseigne de vaisseau de 1re classe Matthew Pyke, officier de guerre navale, originaire de Truro (Nouvelle-Écosse)

·        Le caporal-chef Matthew Cousins, opérateur de détecteurs électroniques aéroportés, originaire de Guelph (Ontario)

Quatre des disparus étaient d’anciens élève officiers du Collège Militaire Royale du Canada à Kingston: l’enseigne de vaisseau de 1re classe Abbigail Cowbrough (promotion 2018, informatique) qui a été retrouvée morte. Et trois autres qui sont toujours portés disparus : Capt Brenden MacDonald (promotion 2007, sciences générales) ; Capt Kevin Hagen (promotion 2011, génie aéronautique) ; et Capt Maxime Miron-Morin (promotion 2013, génie aéronautique), qui sont toujours portés disparus. Ils se sont présentés sur notre terrain de parade et ont reçu leur brevet d’officier dans les Forces armées canadiennes. « » Ils ont défilé avec leurs camarades de classe à travers l’Arche du souvenir, les épées à la main. Maintenant, un autre nom viendra s’ajouter à ceux de nos disparus qui sont immortalisés sur l’Arche – à jamais honorés par ceux qui ont donné leur vie au service du Canada. Nos pensées vont à la famille du Abbigail en ce jour, ainsi qu’aux familles de ceux qui sont toujours portés disparus. Nous sommes à vos côtés. Vérité Devoir Vaillance » , a écrit sur la page Facebook du Collège le brigadier-général Sébastien Bouchard, commandant du Collège.

Les FAC offrent aux militaires et à leur famille le meilleur soutien possible, notamment un large éventail de ressources pour les aider à traverser ces moments difficiles et tous les principaux responsables de l’Équipe de la Défense à Ottawa se sont adressés aux familles dans des messages publiés aujourd’hui.

«J’ai été profondément attristé d’apprendre hier l’incident tragique impliquant un hélicoptère Cyclone au large des côtes de la Grèce et la perte de nos membres des Forces armées canadiennes. Je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances à leurs familles, amis et collègues. Des efforts de recherche et de sauvetage sont en cours avec nos alliés de l’OTAN pour les cinq membres disparus et toutes les ressources disponibles sont consacrées à cet effort. Cet accident nous rappelle douloureusement les dangers auxquels les militaires canadiens font face quotidiennement pour assurer la sécurité des Canadiens.», a déclaré le ministre de la Défense, Harjit Sajjan.

«Cette tragédie frappe particulièrement fort, comme je sais qu’elle le fait pour tant de membres de notre équipe de défense au sens large.  Nous nous joignons à tous les Canadiens pour exprimer nos plus sincères condoléances à tous les membres de l’équipage du NCSM Fredericton, qui ont servi côte à côte avec leur coéquipière perdue et nous soutenons ceux qui ont été touchés pendant cette période vraiment difficile.», a souligné la sous-ministre de la Défense nationale, Jody Thomas.

«J’offre à leurs familles, à leurs amis et à leurs camarades de bord mes sincères condoléances. Rien ne peut décrire toute la peine que vous vivez en ce moment, et aucune parole ne pourra venir la soulager. Sachez toutefois que toutes les Forces armées canadiennes sont avec vous.» a quant à lui déclaré le Général Jonathan Vance, chef d’état-major de la défense.

Et «Hier était une journée tragique pour notre grande famille militaire. Je suis profondément attristé par cet accident, et je veux transmettre mes plus sincères condoléances aux proches de notre collègue décédée et de nos cinq autres collègues toujours portés disparus.», a déclaré pour sa part le lieutenant-général Mike Rouleau, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada.

Déclaration des commandants de la Marine royale canadienne et de l’Aviation royale

Le lieutenant-général Al Meinzinger, commandant de l’Aviation royale canadienne, et le vice-amiral Art McDonald, commandant de la Marine royale canadienne, ont pour leur part publié une déclaration conjointe.

«Les dernières nouvelles au sujet du NCSM Fredericton nous affligent. Aucun mot ne peut décrire une perte aussi tragique. Au nom des grandes familles de la Force aérienne et de la Marine, nous offrons nos plus sincères condoléances, notre amour et notre soutien aux familles, aux amis et aux proches de tous ceux et de toutes celles touchés par cette terrible perte.

«Nous remercions tous les gens qui participent aux efforts de recherche, notamment nos partenaires de l’OTAN menant des opérations dans la région.

«Cet accident nous rappelle douloureusement le sacrifice que nos braves hommes et femmes peuvent être appelés à consentir quotidiennement en défendant et en représentant le Canada, tant au pays qu’à l’étranger. Il nous rappelle aussi combien peuvent être dangereuses les opérations maritimes et aériennes ordinaires. Pour affronter cette réalité, les marins et les aviateurs à bord de frégates de la Marine travaillent en tant que membres d’une seule équipe, une seule famille, qui est actuellement unie dans le deuil.

«Nous exprimons nos plus sincères condoléances aux proches et amis du caporal-chef Matthew Cousins, de l’enseigne de vaisseau de 1re classe Abbigail Cowbrough, du capitaine Kevin Hagen, du capitaine Brenden Ian MacDonald, du capitaine Maxime Miron-Morin et de l’enseigne de vaisseau de 1re classe Matthew Pyke. Pendant que nous apprenons à composer avec cette tragédie, nous pensons à vous et sommes prêts à vous soutenir pendant cette période éprouvante.»

Les recherches se poursuivent

Le NCSM Fredericton et les alliés de l’OTAN poursuivent la recherche des cinq autres membres de l’équipage de l’hélicoptère.

L’hélicoptère était déployé en mer Méditerranée avec le NCSM Fredericton au sein du 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN dans le cadre de l’opération REASSURANCE. Au moment de l’accident, le navire canadien participait à un entraînement collectif avec des navires italien et turc. Le Cyclone menait simultanément des opérations de vol.

Une équipe de sécurité aérienne de l’ARC quittera le Canada prochainement pour mener une enquête sur les circonstances entourant l’accident. Les membres de l’équipe se mettront au travail dès leur arrivée.

·Une enquête de sécurité des vols sera menée pour nous assurer que notre personnel peut continuer d’avoir confiance en nos équipements et procédures. Le programme de sécurité en vol vise notamment à enquêter sur de tels incidents afin d’appliquer rapidement des mesures de prévention efficace qui permettront d’éviter ou de réduire le risque que de tels incidents ne se reproduisent.

Le CH-148 Cyclone menait ses opérations à partir du NCSM Fredericton, au sein du 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2). Le navire avait quitté Halifax (N.-É.) le 20 janvier dernier pour une mission de six mois dans le cadre de l’opération REASSURANCE.

Le déploiement du NCSM Fredericton s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités militaires entreprises par les FAC pour appuyer les mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN. Les FAC fournissent notamment des capacités militaires requises pour l’instruction, les exercices, les démonstrations et les tâches qui leur sont assignées par l’OTAN, et illustrent l’engagement du Canada à favoriser la sécurité et la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est.

À lire aussi: La première victime de l’écrasement de l’hélicoptère du NCSM Fredericton identifiée >>