Trois hélicoptères militaires survoleront la Citadelle de Québec ce vendredi

(photo par : Sergent Marc-André Gaudreault, Forces armées canadiennes)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les résidents et les gens de passage à proximité de la Citadelle, en Haute-Ville de Québec, pourraient remarquer la présence d’hélicoptères militaires à basse altitude, le vendredi 24 avril 2020, entre 13 h et 17 h, nous avise le Bureau des Affaires publiques du 5 e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC).

En partance de la Base Valcartier, trois hélicoptères CH‑146 Griffon survoleront alors la région de Québec jusqu’à la Citadelle. Comme toujours, ces vols pourraient toutefois être annulés sans préavis advenant des conditions météorologiques défavorables.

Sur place, les équipages survoleront les remparts et y pratiqueront des techniques de pilotage comme le vol stationnaire, l’atterrissage, l’insertion et l’extraction de personnel.

Ces manœuvres aériennes, souligne le 5 GBMC, ne sont aucunement liées à la demande d’aide la plus récente présentée par le gouvernement du Québec au gouvernement fédéral pour lutter contre la COVID‑19.

Même si la plupart des entraînements ont été annulés, certains comme celui-ci ont lieu malgré la pandémie et les manœuvres d’aujourd’hui des équipages de Griffon «est lié à la validation pour le détachement aérien tactique qui se prépare à un éventuel déploiement opérationnel.», nous explique Alex Maillé, le porte-parole du Bureau des Affaires publiques du 5 GBMC.:

«Initialement, cet entraînement était planifié en vue d’un déploiement au sein de la Force opérationnelle aérienne IMPACT. Or, la situation de pandémie COVID-19 fait en sorte que cet entraînement de validation pourrait à présent plutôt servir à un déploiement potentiel dans un autre théâtre d’opérations.». C’est à suivre.

Équipé d’hélicoptères CH-146 Griffon.le 430e Escadron tactique d’hélicoptères est installé à la Base des Forces canadiennes Valcartier. Son rôle est de soutenir les activités du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada et du Secteur du Québec de la Force terrestre. L’unité maintient un haut niveau de préparation au combat en rotation avec le 400 ETAH, basé à Borden, et le 408 ETAH, basé à Edmonton.

Ces manœuvres illustrent parfaitement comment, tout en jouant un rôle important dans la lutte à la pandémie, les Forces armées canadiennes, tout en restant prêtes à répondre aux appels des gouvernements à une aide intérieure concernant des crises comme celle de la COVID-1, peuvent et doivent se préparer simultanément à poursuivre leurs autres missions essentielles au pays et à l’étranger avec une capacité effective.