Trudeau dément les rumeurs sur la réouverture de la frontière canado-américaine

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Alors que les déplacements non essentiels dans les deux directions demeurent interdits jusqu’à nouvel ordre, Ottawa et Washington n’ont toujours pas pris de décision sur la prolongation de la fermeture de leur frontière commune.

Répondant à une question d’une journaliste lors de son point de presse quotidien depuis Rideau Cottage à Ottawa ce matin, le premier ministre Trudeau a démenti les rumeurs circulant à l’effet qu’une entente aurait été conclue avec les États-Unis sur la réouverture de la frontière.

«Comme j’ai toujours dit, nous sommes en conversation continuelle avec les États-Unis, qui sont nos voisins, nos partenaires, nos amis, pour s’assurer qu’on ait tous les moyens pour protéger nos citoyens. Ma priorité, ça va toujours être de protéger les Canadiens, et on va continuer de travailler avec les Américains pour assurer que les frontières soient sécuritaires», a expliqué le premier ministre canadien.

«Comme je l’ai souvent dit, je ne m’attends pas à ce que ces frontières soient ouvertes dans un court délai », a-t-il déclaré très clairement.

«Nous allons continuer d’écouter la science, nous allons continuer de surveiller attentivement l’évolution de ce virus au Canada et ailleurs dans le monde avant de prendre ces décisions, mais je peux souligner que les conversations avec les Américains continuent de façon extrêmement positive», a conclu le premier ministre canadien.

(N.B. La question de la réouverture de la frontière est à 28 Minutes 39 sec sur la vidéo)

Le président américain avait causé tout un émoi, mercredi, en déclarant qu’il pourrait décider unilatéralement d’ouvrir la frontière canado-américaine fermée aux déplacements non essentiels depuis la mi-mars, Ottawa ayant aussi révoqué devant l’ampleur de la pandémie au sud de la frontière l’exception accordée initialement aux Américains peu après les premiers jours de la fermeture.

«Par rapport aux États-Unis, on continue d’être en discussion avec les Américains sur une approche coordonnée, mais c’est sûr que les restrictions de voyage vont sûrement durer encore bien des semaines », avait fait savoir plus tôt cette semaine le premier ministre canadien.

Même si Donald Trump piaffe d’impatience et veut redémarrer l’économie des États-Unis, «Le Canada croit que la bonne chose à faire est de prolonger ces restrictions à la frontière [américaine] », avait pour sa part réagi avec fermeté la vice-première ministre et ministre responsable des relations canado-américaines,  Chrystia Freeland. «Nous avons des discussions productives avec nos homologues américains, assure-t-elle. Je peux vous garantir une chose – les discussions portant sur la frontière sont prises par le Canada. Point final.»

Et à Ottawa, tous les partis d’opposition se sont montrés en faveur de la prolongation de la fermeture.

D’autant plus que depuis que la frontière a été partiellement scellée, le 21 mars dernier, le nombre de cas confirmés de COVID-19 a explosé aux États-Unis, qui est devenu le premier foyer d’infection au monde, avec plus de 679 000 en date d’aujourd’hui 17 avril selon les chiffres compilés par le Coronavirus Ressource Center de l’Université John Hopkins, la référence en la matière aux États-Unis.