C’est aujourd’hui que les Canadiens commémorent la Bataille de l’Atlantique

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le dimanche 5 mai les Canadiens commémorent les sacrifices consentis par ces milliers de Canadiens qui ont combattu si vaillamment durant la bataille de l’Atlantique, de 1939 à 1945.

Même en cette période pandémie, alors que sont annulées les cérémonies, les Canadiens ont réussi à commémorer le 75e anniversaire de la Bataille de l’Atlantique, se souvenant de l’héroïque, du service et du sacrifice de ceux qui ont combattu pour la paix et la liberté et ceux qui ont été perdus en mer.

La bataille de l’Atlantique s’est déclenchée le 3 septembre 1939, lorsque le sous-marin allemand U-30 a fait couler le navire SS Athenia. Les forces alliées ont combattu pour dominer les voies maritimes de l’Atlantique Nord afin d’assurer l’approvisionnement essentiel à l’effort de guerre de 1939 à 1945, ce qui a fait de la bataille de l’Atlantique la plus longue campagne de la Seconde Guerre mondiale.

Dans ses mémoires Churchill écrivait: «Tout au long de la guerre, la bataille de l’Atlantique fut le facteur dominant ; nous ne pouvions oublier un seul instant que tout ce qui se passait ailleurs dépendait en dernier ressort de son issue. […] La seule chose qui m’est vraiment effrayée au cours de la guerre, ce fut la menace des sous-marins» allemands.

La bataille de l’Atlantique a coûté cher: la Marine royale canadienne a perdu près de 2 000 marins et 33 navires, l’Aviation royale canadienne, plus de 900 membres d’équipage et la marine marchande, près de 1 600 Canadiens et Terre-Neuviens, et environ 70 autres navires.

Livrée en grande partie par des réservistes et des petits navires construits au Canada et opérant depuis le Canada, cette guerre destinée à défendre les navires marchands qui traversaient l’Atlantique Nord contre les sous-marins ennemis, a défini le rôle naval du Canada dans le cadre d’une alliance bien plus vaste. Après 1945, la MRC est devenue la meilleure marine de guerre anti-sous-marine du monde.

Les escadrons de l’ARC affectés au Coastal Command et au Canada ont détruit 19 sous-marins allemands, alors que les équipages de l’ARC faisant partie des escadrons de la Royal Air Force en ont coulé beaucoup plus dans l’Atlantique Nord.