COVID oblige, la Libération des Pays‑Bas commémorée en ligne

Les Canadiens ont joué un grand rôle dans la libération des Pays-Bas à la fin de la Seconde Guerre mondiale (ACC)
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Même si les activités commémoratives prévues initialement pour souligner le 75e anniversaire de la libération des Pays‑Bas, y compris une délégation des vétérans de la Seconde Guerre mondiale aux Pays-Bas, ont dû être annulées en raison de la pandémie, Ottawa invite les Canadiens à participer aux cérémonies commémoratives qui se tiendront en ligne cette année.

À la lumière des conseils reçus de diverses autorités responsables en matière de santé et de sécurité au sujet du nouveau coronavirus (COVID-19), le gouvernement du Canada n’enverra pas de délégation à l’étranger et ne planifiera pas de cérémonies commémoratives aux Pays-Bas comme prévu, explique-t-il.

Lorsque la situation entourant la COVID-19 sera réglée et que les risques associés seront considérablement réduits, Anciens Combattants Canada travaillera de concert avec ses partenaires aux Pays-Bas et au Canada afin d’organiser des activités commémoratives, y compris une délégation comprenant des vétérans de la Seconde Guerre mondiale qui se rendrait aux Pays-Bas, ajoute le gouvernement canadien.

Mais d’ici là, le premier-ministre a invité tous les Canadiens à rendre hommage au courage et aux sacrifices de ceux qui se sont battus aux Pays-Bas durant la Seconde Guerre mondiale au cours des cérémonies commémoratives qui se tiendront en ligne cette année à cause de la pandémie mondiale de la COVID-19.

Entre autres activités commémoratives en lignes, le Canada a créé les Visages de la liberté où les visages des héros de la libération racontent l’histoire et une série de balados où on peut entendre leurs voix.

Il est aussi proposé aux Canadiens d’inonder les médias sociaux de tulipes! Cette fleur représente l’amitié entre le Canada et les Pays-Bas. Ce printemps, pour souligner virtuellement le 75e anniversaire de la libération des Pays-Bas et du jour de la Victoire en Europe, le gouvernement canadien propose de partagewr des photos de tulipes en utilisant les mots-clics #PaysBas75 et #TulipesAlaMaison.

Autre initiative, le nouveau Coin de l’apprentissage à la maison qui aide les parents et les élèves en offrant des activités éducatives attrayantes à domicile visant différents groupes d’âge. Le matériel éducatif qu’in y trouve est centré sur la façon dont les soldats canadiens ont aidé à libérer les Néerlandais pendant la Seconde Guerre mondiale.

Et il est aussi possible d’ Envoyer une carte postale virtuelle à ceux qui ont servi notre pays pour exprimer sa gratitude, cartes qui seront partagées et republiées, mais, «plus important encore», retransmises aux vétérans qui ont aidé à libérer les Pays-Bas.

Déclaration commune des ministres McCaulay et Sajjan

«La libération des Pays‑Bas a été la dernière grande contribution du Canada à la victoire des Alliés en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Pas moins de 175 000 Canadiens ont pris part à la campagne et plus de 7 600 d’entre eux y ont perdu la vie, ont pour leur part souligné les ministres MacAulay et Sajjan dans une déclaration commune.

Le Canada et les Pays-Bas continuent d’entretenir un lien d’amitié particulier en raison du rôle joué par les Canadiens dans la libération des Pays-Bas en 1944 et en 1945. Immédiatement après la Seconde Guerre mondiale, la famille royale néerlandaise a offert des tulipes au Canada en signe de gratitude et d’amitié internationale.

Nous sommes fiers des réalisations des courageux Canadiens qui ont servi à cette époque. Nous nous souvenons de leur engagement, apprécions les sacrifices qu’ils ont faits et pleurons la perte de tant de morts et la souffrance des blessés.

Nous reconnaissons le sergent (à la retraite) Norman Kirby, un vétéran du North Shore (New Brunswick) Regiment. Lui et son peloton ont contribué à la libération de nombreuses villes néerlandaises jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. À Groningue, quelques minutes après la libération de la ville, M. Kirby a vécu un moment qui, pour lui, figure parmi les plus émouvants du conflit, lorsque des enfants l’ont entouré, lui et ses camarades, le cœur à la fête.

Nous rendons hommage au sergent Charles Byce, dont la mère était une Crie de Moose Factory, en Ontario. Pendant la guerre, il s’est joint au Lake Superior Regiment (Motor) et a reçu la Médaille militaire aux Pays-Bas. Le sergent Byce s’est également vu décerner la Médaille de conduite distinguée pour sa bravoure pendant la campagne de Rhénanie.

Nous nous souvenons de Mona Parsons, une civile de Wolfville, en Nouvelle‑Écosse. Lorsque les Allemands ont envahi les Pays-Bas en 1940, Mme Parsons et son époux, un Néerlandais, ont rejoint une unité de résistance et offert leur maison comme refuge. Après avoir été capturée, elle a passé trois ans et demi dans de dures prisons allemandes. En reconnaissance de l’aide apportée aux aviateurs alliés pour qu’ils échappent à la capture par l’ennemi après l’écrasement de leur avion, elle a reçu deux citations spéciales après la guerre : l’une du commandant du Corps expéditionnaire allié et l’autre du maréchal en chef de la Royal Air Force.

Grâce au courage et aux grands sacrifices de tant de militaires et de civils canadiens et alliés, toutes les forces ennemies aux Pays-Bas se sont rendues le 5 mai 1945. Le pays tout entier a finalement été libéré.

Cette année, tandis que nous affrontons l’un des plus grands défis de notre époque, nous pouvons nous inspirer de l’histoire et de l’esprit des membres de nos forces armées, qui ont persévéré dans des circonstances extraordinaires. Cela nous donne de l’espoir.

N’oublions jamais.»