COVID-19 oblige: un RIMPAC 2020 réduit avec uniquement des exercices en mer

0
397
Navires et sous-marins en formation dans les eaux hawaïennes durant RIMPAC 2012 (Archives/U.S. Navy photo par Chief Mass Communication Specialist Keith Devinney/RELEASED)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La flotte américaine du Pacifique accueillera son exercice biennal majeur Rim of the Pacific cette année au milieu de la pandémie mondiale de COVID-19, choisissant de limiter l’exercice à seulement deux semaines d’événements en mer plutôt que d’annuler l’événement, a annoncé cette semaine le commandement de la Flotte américaine du Pacifique.

L’événement s’étend généralement de juin à août et comprend des événements en mer ainsi que des événements culturels dans le port et des échanges militaires, ainsi que des débarquements amphibies et une formation à terre pour les Marines et autres forces terrestres.

La 27e édition de l’exercice se déroulera du 17 au 31 août et aura une empreinte minimale à Pearl Harbor, Hawaï, indique le communiqué de presse.

« En ces temps difficiles, il est plus important que jamais que nos forces maritimes travaillent ensemble pour protéger les voies de navigation vitales et garantir la liberté de navigation dans les eaux internationales », déclare le commandant de la flotte du Pacifique, l’amiral John Aquilino, dans le communiqué. «Et nous fonctionnerons en toute sécurité, en utilisant des mesures d’atténuation prudentes.»

L’exercice dirigé par la 3e flotte américaine – avec le thème «Capable, Adaptive, Partners» – sera un «exercice significatif avec une valeur d’entraînement maximale et un risque minimum pour la force, les alliés et les partenaires et le peuple d’Hawaï», dit le communiqué de presse.

La marine américaine n’a pas encore indiqué toutefois combien de partenaires et d’alliés y participeront. En 2018, 26 pays ont participé, venant de l’océan Indien, du Pacifique Sud, d’Amérique du Sud, et plus encore pour se réunir à Hawaï pour une opportunité de formation unique.

Beaucoup de ces petites marines investissent massivement dans l’exercice, établissant des calendriers de déploiement entiers pour transporter leurs forces à Hawaï au bon moment pour l’événement international massif, soulignait à ce propos le United States Naval Institute dans un article sur cet exercice biennal majeur. Étant donné la nature réduite de l’exercice de cette année, on ne sait pas ce que cela signifie pour la participation, notait l’Institut.

L’exercice de cette année comprendra un scénario de guerre anti-sous-marine, des opérations d’interception maritime et des exercices à tir réel, indique également la U.S. Pacific Fleet.

«Nous restons déterminés et capables de protéger nos alliés et partenaires dans toute la région indo-pacifique», de conclure l’amiral Aquilino. «L’approche flexible RIMPAC 2020 établit le bon équilibre entre la lutte contre les futurs adversaires et la menace du COVID-19.»