Le Canada verse 70,1 Millions $ US pour sa participation au développement du F-35

Un F-35 prêt au décollage. (Lockheed Martin)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le gouvernement fédéral a effectué un autre versement de plusieurs dizaines de millions de dollars pour sa participation au programme de développement de l’avion de chasse F-35, en dépit de l’incertitude qui demeure sur l’acquisition de ces appareils par le Canada, rapporte aujourd’hui La Presse Canadienne.

Le Canada, qui participe toujours au programme de développement de l’appareil, même s’il ne s’est pas engagé à s’en porter acquéreur, a versé sa subvention annuelle pour le F-35 aux Forces armées américaines la semaine dernière, d’un montant de 70,1 millions US, pour demeurer l’un des neuf pays partenaires dans le projet de développement de l’appareil de combat.

Chaque partenaire doit en effet couvrir une partie des frais associés au développement de l’avion pour se maintenir dans le programme, ce qui pourra s’avérer un avantage en cas d’acquisition, les partenaires ayant droit à un rabais s’ils se portent acquéreurs de l’avion et lorsqu’ils sont en lice pour l’obtention de milliards de dollars en contrats découlant de la construction ou de l’entretien des avions F-35.

Mais il n’y a aucune certitude quant à cet avantage, puisqu’on ne sait toujours pas quel appareil sera choisi pour remplacer nos CF-18 vieillissants.

Ironie du sort, ce versement survient au moment où le gouvernement fédéral songe à bonifier de nouveau son programme de 19 milliards pour remplacer sa flotte vieillissante de CF-18 canadiens, où le F-35 n’est pas le seul avions de chasse encore dans la course

Le Canada compte acheter 88 nouveaux avions de chasse à un coût estimé à 19 milliards, pour remplacer les CF-18 âgés de près de 40 ans. Trois avions sont actuellement en lice pour les remplacer : le F-35 de Lockheed Martin, le Super Hornet de Boeing et le Gripen de Saab.

Et le remplacement de la flotte canadienne de CF-18 accuse encore un nouveau retard, apprenait-on en février.

À la demande de l’industrie, la date limite du 30 mars pour la présentation des propositions préliminaires pour le Projet de capacité future en matière d’avions chasseurs a été prolongée et les fournisseurs admissibles ont désormais jusqu’au 30 juin 2020 pour remplir et soumettre leurs propositions. 

Dans ce contexte d’incertitude quant au choix du remplaçant des CF-18 canadiens, le dernier versement du Canada porte ses investissements totaux pour le F-35 à 541,3 millions depuis 1997, ce qui s’ajoute aux plus d’un milliard de dollars pour garder les CF-18 en vol jusqu’en 2032.

Toutefois, les entreprises canadiennes ont déjà conclu des ententes totalisant 1,8 milliard en lien avec le développement de l’avion, indiquer le gouvernement.