Le pilote du CT-114 Tutor des Snowbirds qui s’est écrasé à Kamloops se remet de ses blessures

Le capitaine Richard MacDougall, 34 ans, qui a été blessé dans l'écrasement de l'appareil des Snowbirds dans lequel le capitaine Jenn Casey a trouvé la mort dimanche. (Aviation royale canadienne)
Temps de lecture estimé : 5 minutes

La mère du capitaine Richard McDougall, l’un des coordonnateurs de l’équipe et pilote de l’aéronef, affirme que son fils devrait se rétablir après avoir été gravement blessé dans l’écrasement de l’aéronef CT-114 Tutor de la patrouille acrobatique de l’Aviation royale canadienne (ARC) dans les environs de Kamloops, en Colombie-Britannique dimanche, rapportent des médias locaux du Nouveau-Brunswick, où réside la mère du pilote.

Dans les vidéos de l’événement sur les réseaux sociaux, on pouvait voir hier deux appareils CT-144 Tutor décoller à l’aéroport de Kamloops, puis, rapidement, l’appareil dans lequel prenait place le capitaine McDougall et sa coéqupière, la capitaine Jenn Casey, se détacher en prenant de l’altitude avant de piquer du nez et de plonger vers le sol, tout en faisant une vrille.

Le Tutor s’est alors écrasé sur le terrain d’une résidence à quelques mètres à peine d’une maison de Kamloops et s’est embrasé par la suite, mettant également le feu à la résidence et tuant la coéquipière de Richard McDougall, Jennifer Casey, l’officier des relations publiques des Snowbirds.

Mais, heureusement, le capitaine MacDougall, 34 ans, qui a pu s’éjecter de l’avion tout comme sa coéquipière, a atterri en sécurité sur le un toit d’une autre résidence à quelques maisons du lieu de l’accident.

Le pilote de l’aéronef a été sérieusement blessé et reçoit actuellement des soins pour ses blessures, mais sa vie n’est pas en danger, a indiqué hier l’Aviation royale canadienne.

La mère du pilote, Paulette Richard de Dieppe, au Nouveau-Brunswick., qui a déclaré aux médias avoir parlé à son fils par téléphone après son hospitalisation, affirme elle aussi aujourd’hui que ses blessures ne mettent pas sa vie en danger et que son fils est dans un état stable.

«Nous avons essentiellement pris contact et dit ce qu’une mère et son fils peuvent dire dans des moments comme celui-là» , a déclaré Me Richard. «Tu vas bien?» Et «je suis content que tu ailles bien.» Et «Nous sommes là pour vous et nous vous accompagnerons dans cette période difficile.»

La flotte de CT-114 Tutor a été mise en pause opérationnelle et l’Op INSPIRATION est suspendue indéfiniment, a par ailleurs annoncé hier l’Aviation royale canadienne.

Une enquête sur la sécurité des vols sera menée pour assurer que le personnel puisse continuer d’avoir confiance en l’équipement et dans les procédures.

L’un des buts du Programme de sécurité des vols est d’enquêter lorsque de tels incidents se produisent dans le but de déterminer rapidement les mesures permettant de prévenir que des événements similaires ne se reproduisent ou de réduire le risque qu’ils ne se reproduisent.

Le commandant des Snowbirds fait le point

En conférence de presse à Moose Jaw ce 18 mai à 15h, le lieutenant-colonel Mike French, commandant des Snowbirds des Forces canadiennes, a pour sa part exprimé sa confiance en l’avenir de la patrouille acrobatique canadienne malgré la tragédie.

Le 17 mai 2020 vers 11 h 45, peu après le décollage de l’aéroport de Kamloops, le Snowbird 11, un des Snowbirds CT-114 Tutor des Forces canadiennes, s’est écrasé dans un quartier résidentiel à proximité de l’aéroport. Avant l’écrasement, les deux membres d’équipage de l’avion se sont éjectés, a indiqué le lieutenant-colonel French.

«Tragiquement,» de poursuivre le lieutenant-colonel «la capitaine Jenn Casey, officière des affaires publiques de l’équipe, n’a pas survécu. Le pilote de l’avion, le capitaine Rich MacDougall, a survécu avec des blessures qui ne mettent pas sa vie en danger.»

«L’équipe est dévastée par la perte de Jenn. Elle était l’exemple parfait d’un officier des affaires publiques. Infatigable et énergique, elle disposait d’un vaste réseau de contacts dans les médias, issus de sa carrière précédente dans les médias, et elle connaissant bien les médias sociaux, ce qui lui permettait de se faire aimer du public.», a poursuivi le commandant des Snowbirds, visiblement ému.

La capitaine Jennifer Casey. [Twitter/@jodyvance]

«Elle aimait vraiment ce qu’elle faisait, et sa personnalité est l’une des principales raisons pour lesquelles l’opération INSPIRATION a été si bien accueillie par le public. Jenn venait de recevoir une pièce du commandant de la 1re Division aérienne du Canada en reconnaissance de ses efforts exceptionnels et elle venait d’être mise en nomination pour recevoir une mention élogieuse du Chef d’état-major de la Défense.»

«Sa perte est un coup dur non seulement pour notre équipe, mais aussi pour l’Aviation royale du Canada et les Forces armées canadiennes dans leur ensemble. J’ai parlé avec des membres de la famille de Jenn et leur ai transmis nos plus sincères condoléances. Rien ne peut atténuer la douleur qu’ils ressentent en ce moment, mais je leur ai mentionné qu’ils ne sont pas seuls à vivre ce deuil.

«Nous pensons aussi au Capt MacDougall en ce moment et le soutenons dans son rétablissement. Je lui ai parlé et lui ai assuré qu’il a le soutien de toute l’équipe et des Forces armées canadiennes pendant qu’il traverse, lui aussi, cette période difficile.

Les circonstances précises de l’accident ne sont pas encore connues

À l’heure actuelle, on ne connaît pas encore les circonstances précises qui ont mené à l’accident, a déclaré le commandant de la patrouille acrobatique, lui-même un ancien inspecteur.

Le lieu de l’accident a été sécurisé par les forces de l’ordre locales et l’intervention immédiate de la Sécurité des vols est coordonnée sur le terrain par l’officier de sécurité des vols de l’équipe en ce moment même. Une équipe d’enquête de la Direction de la sécurité des vols à Ottawa est déjà arrivée à Kamloops pour faire enquête et déterminer la cause de l’accident.

L’un des buts du Programme de sécurité des vols est d’enquêter lorsque de tels incidents se produisent dans le but de déterminer rapidement les mesures permettant de prévenir que des événements similaires ne se reproduisent ou de réduire le risque qu’ils ne se reproduisent.

«Nous tenons à remercier les premiers intervenants de la région de Kamloops pour leur réponse rapide et professionnelle, et je m’en voudrais de ne pas mentionner la réponse stoïque et courageuse des membres du public qui sont venus en aide à nos coéquipiers, surtout ceux du quartier dans lequel l’avion s’est écrasé.», a également déclaré le lieutenant-colonel en conférence de presse. «Nous apprécions aussi tous les messages de soutien qui sont adressés à Rich. Le soutien de chaque Canadien est vraiment apprécié en ces temps difficiles.»

À partir de maintenant, l’opération INSPIRATION que les Snowbirds avaient lancé fin avril est reportée jusqu’à nouvel ordre, et l’ensemble de la flotte Snowbird est en pause opérationnelle.

«Au cours des prochains jours, l’équipe se réunira pour pleurer la perte de Jenn. Lorsque cela sera approprié, nous retournerons à la 15e Escadre Moose Jaw pour planifier les prochaines étapes.», a conclu le commandant des Snowbirds, «Mais aujourd’hui, nous avons besoin de la journée pour décompresser et comprendre ce qui est arrivé à Jenn et à Rich; demain, nous ouvrirons notre cœur aux Canadiens. Les membres de l’équipe ont besoin de ce temps pour être ensemble et pour faire leur deuil en privé. Nous remercions tous les Canadiens pour leur soutien continu, leur patience et leur compréhension pendant cette période extrêmement difficile pour l’équipe.»