Le Cyclone CH-148 et les membres disparus du NCSM Fredericton sont retrouvés

L’équipe des FAC/de la USN avait quitté la baie de Souda, en Grèce, à bord du navire EDT Hercules pour se rendre au site, situé à environ 220 miles nautiques à l’Est de Catane, en Sicile, et commencer les recherches pour Stalker 22 et les disparus dans l'écrasement le 29 avril de l'hélicoptère maritime [AFP].
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Tôt le matin du 27 mai 2020, une équipe mixte de recherche et sauvetage des Forces armées canadiennes (FAC) et de la United States Navy (USN), arrivée sur le site de l’écrasement du CH-148 Cyclone, à quelque 220 miles nautiques de Catane, en Sicile, a retrouvé le Stalker 22 [nom de code du Cyclone disparu, NDLR] et les membres disparus du NCSM Fredericton.

Le véhicule sous-marin téléguidé (VSMT) REMORA III a ensuite plongé à une profondeur de 3 143 mètres et a rapidement trouvé un gros morceau du fuselage. Les dépouilles des membres des FAC décédés ont également été trouvées dans les environs de l’épave.

Au cours des prochaines heures et des prochains jours, dit le communiqué qui annonce la nouvelle, l’équipe de récupération poursuivra ses recherches pour retrouver nos disparus et d’autres morceaux de l’épave. Nous sommes engagés à rester sur place aussi longtemps qu’il le faudra.

Cette information a été transmise aux familles de nos défunts avant d’être divulguée au public dans le cadre de l’engagement constant envers leur soutien, précise le communiqué.

«Ce sont là des nouvelles encourageantes. Nous n’abandonnons pas nos collègues décédés, et la récupération de l’équipage du Stalker 22 est d’une importance primordiale pour nous tous dans les Forces armées canadiennes et au ministère de la Défense nationale. La récupération de l’hélicoptère lui-même nous aidera également beaucoup à comprendre ce qui s’est passé le 29 avril. Je félicite les membres de l’équipe de recherche mixte des FAC et de la USN pour leur professionnalisme et leur dévouement à cette tâche, et mes pensées accompagnent toujours les proches de nos défunts.», a déclaré le Lieutenant-général Mike Rouleau, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada.

«Les premiers efforts de recherche ont connu un certain succès, mais l’opération est complexe et pourrait durer encore un certain temps avant que nous puissions déterminer que tous les besoins critiques ont été comblés pour nous permettre de mettre fin à nos efforts. En consultation avec l’ARC, nous continuerons de tenir les familles et les canadiens au courant des résultats de nos recherches au fil des prochains jours.», a pour sa part expliqué le Contre-amiral Craig Baines, commandant, Forces maritimes de l’Atlantique.

Le 29 avril 2020, six membres des Forces armées canadiennes ont été tués quand un hélicoptère CH‑148 Cyclone de l’Aviation royale canadienne s’est écrasé pendant des opérations de surveillance maritime. Il était déployé avec le NCSM Fredericton dans le cadre de l’opération REASSURANCE au sein du 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2).

Le 25 mai 2020, l’EDT Hercules a quitté la baie de Souza, en Grèce, avec à son bord une équipe des Forces armées canadiennes et de la US Navy, pour commencer l’opération de recherche et sauvetage en mer.

Les Forces armées canadiennes ont maintenu le contrôle global des efforts de recherche et de sauvetage tout en collaborant avec la US Navy.

Les enquêtes dans cet incident se poursuivent en vue de cerner les mesures préventives efficaces qui pourront empêcher qu’une telle situation se reproduise, ou du moins en réduire le risque. Jusqu’à présent, aucune information supplémentaire n’est disponible quant à la cause de l’écrasement.

À lire aussi:

CH-148 Cyclone disparu: tout l’équipage présumé décédé, les opérations de recherche se mue en mission de récupération >>

Un drone de la Marine américaine participera à l’opération de récupération du Cyclone canadien disparu >>