Op LASER: les tâches dans les CHSLD désignées comme opération de service spécial

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Les tâches des membres des Forces armées canadiennes qui assistent le personnel civil dans les établissements de soins de longue durée au Québec et en Ontario seront dorénavant considérées comme opération de service spécial, a annoncé le chef d’état-major de la Défense dans sa dernière lettre aux familles et membres des Forces armées canadiennes.

«En ce qui concerne l’opération LASER et les membres des Forces armées canadiennes (FAC) qui continuent d’apporter une aide essentielle dans les ESLD (établissements de soins de longue durée), je peux vous assurer que le ministre de la Défense nationale, en consultation avec le ministre des Anciens combattants a désigné les tâches comme opération de service spécial (OSS).», écrit le général Jonathan Vance.

Une opération de service spécial (OSS) est une missions/opération qui comportent des  risques élevés. Elle peut se dérouler au Canada ou à l’étranger.

«La désignation des tâches comme OSS garantit que les membres des FAC ont accès en temps opportun aux programme d’invalidité et de pension», poursuit le général, annonçant aux militaires qui œuvrent au sein des établissements de soins de longue durée dans le cadre de l’opération LASER qu’ «aujourd’hui et à compter de la date du début de l’opération, [ils jouissent] d’une protection en vertu des règlements liés au service dans une zone de déploiement désignée/OS, protection ayant un lien direct avec la rémunération et les avantages sociaux offerts par ACC, comprenant tout entraînement directement lié au déploiement, tout congé en cours de mission et toute la période d’affectation allant jusqu’au retour à l’unité d’attache» , explique le chef d’état-major de la Défense.

Si cela peut donner une idée de l’importante que les Forces armées attachent à cette opération et la reconnaissance des efforts et sacrifices de ceux et celles qui y participent, les militaires qui servent dans le cadre de l’op LASER se retrouvent donc avec les mêmes avantages que leurs camarades qui servent ou ont servi, par exemple, dans le cadre de l’op ARTÉMIS (opérations de sécurité maritime et de contre-terrorisme dans la région de la mer d’Arabie), ou l’op RENAISSANCE (aide humanitaire dans les Philippines) ou l’op HESTIA (tremblement de terre, Haïti). 

Les deux rapports d’observation des Forces armées canadiennes

Puis, le lendemain, un deuxième rapport d’observation des Forces armées canadiennes portant, cette fois, sur les établissements québécois où les militaires ont été appelés en renfort démontrait que l’intervention des militaires a, fort heureusement, permis de stabiliser la situation, mais jetait une lumière crue sur des problèmes récurrents connus, mais négligés depuis fort longtemps.

Le 26 mai dernier, un rapport accablant des Forces armées canadiennes dénonçant la situation dans les centres pour aînés en Ontario basé sur des témoignages de militaires qui ont été envoyés dans quelques-uns de ces établissements en renfort pour assister le personnel civil a été rendu publique. Le rapport levait le voile sur des histoires d’horreur comme des comportements agressifs envers les résidents, l’utilisation de cathéters urinaires souillés et laissés à même le sol, des soins palliatifs inadéquats, un manque criant de personnel et de formation chez les préposés, des résidents nourris de force, d’autres, au contraire, laissés sans nourriture, plusieurs résidents pas lavés pendant des semaines, etc. 

Dans sa dernière lettre aux familles et membres des Forces armées canadiennes, le chef d’état-major de la Défense revient sur ces deux rapports

«Comme vous le savez, les membres des FAC affectés dan les établissements de soins de longue durée au Québec et en Ontario ont fait des observations extrêmement troublantes et les ont dûment signalées aux gouvernements fédéral et provinciaux», commente le général Vance qui saisit l’occasion de féliciter ses troupes et de les remercier d’avoir signalé les problèmes «à la chaîne de commandement ainsi qu’aux représentants officiels des ESLD et aux gouvernements provinciaux concernés, de manière à respecter les normes de présentation de rapports  tant sur les plans légal que moral.»

Le déploiement en date du 29 mai

En date du 29 mai 2020, 1444 membres des FAC soutiennent les autorités civiles dans 22 CHSLD au Québec.

Du soutien est présentement offert dans les établissements suivants :

1. CHSLD Vigi Reine-Elizabeth (Montréal)
2. Résidence Berthiaume-Du Tremblay (Montréal)
3. CHSLD Vigi Mont-Royal (Ville Mont-Royal)
4. CHSLD Floralies-De-Lasalle (Lasalle)
5. Centre d’hébergement de Saint-Laurent (Saint-Laurent)
6. CHSLD Argyle (Saint-Lambert)
7. CHSLD Benjamin-Victor-Rousselot (Montréal)
8. CHSLD Auclair (Montréal)
9. CHSLD de la Rive  (Laval)
10. CHSLD Eloria-Lepage (Montréal)
11. Centre d’Hébergement Jean-De-La-Lande (Montréal)
12. Centre d’Hébergement Saint-Andrew (Montréal)
13. CHSLD Denis-Benjamin Viger (Montréal)
14. Le Bellagio (Longueuil)
15. Centre d’Hébergement Real-Morel (Montréal)
16. CHSLD Jean-Hubert-Biermans (Montréal)
17. Centre d’Hébergement Saint-Margaret (Montréal)
18. CHSLD Cartierville (Montréal)
19. Centre d’Hébergement Nazaire-Piché (Montréal)
20. CHSLD de Lachine (Lachine)
21. CHSLD Paul-Gouin (Montréal)
22. CHSLD Henri-Bradet (Montréal)

Le personnel des forces armées canadiennes a accompli ses tâches dans les établissements suivants :

1. CHSLD Hôpital Sainte-Anne (Sainte-Anne-de-Bellevue)
2. CHSLD Valéo (Saint-Lambert)
3. CHSLD Villa Val des Arbres (Laval)
4. Manoir de Verdun (Montréal)
5. Centre d’hébergement Yvon-Brunet (Montréal)
6. Grace Dart Extended Care Centre (Montréal)

En date du 29 mai 2020, 285 membres des FAC soutiennent les autorités civiles dans 4 établissements de soins de longue durée en Ontario.

Du soutien est présentement offert dans les établissements suivants :

• Orchard Villa, à Pickering;
• Altamont Care Community, à Scarborough;
• Eatonville, à Etobicoke; et
• Hawthorne Place, à North York.

Le personnel des forces armées canadiennes a accompli ses tâches dans les établissements suivants :

• Holland Christian Homes Grace Manor, à Brampton.

De plus, en date du 28 mai, la répartition des cas de COVID-19 détectés chez les militaires des FAC déployés dans le cadre de l’opération LASER pour travailler dans les ESLD au Québec et en Ontario est comme suit :

  • Ontario
    • 15 personnes testées positives
  • Québec
    • 25 personnes testées positives

À lire aussi:

Opération LASER dans les CHSLD: le devoir de parler, et de parler clairement >>