SpaceX a lancé deux astronautes dans l’espace, une première historique

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Remis à jour 30/05/2020, 16h16

Les astronautes américains Bob Behnken et Doug Hurley se sont envolés samedi du centre spatial Kennedy en Floride à bord d’une fusée SpaceX, première société privée à se voir confier par la NASA la responsabilité d’acheminer ses précieux astronautes.  


Mise à jour 31/05/2020, 13h49

Bob Behnken et Doug Hurley sont maintenant arrivés à bord de la Station.

Mise à jour 31/05/2020,11h40

La Capsule Crew Dragon est maintenant amarrée à la Station spatiale.


Profitant d’une éclaircie, une fusée de la société fondée par Elon Musk a décollé à 15 h 22 et placé en orbite sans encombre la capsule Crew Dragon une dizaine de minutes plus tard, pour son premier vol habité, et le premier lancé par les États-Unis depuis 2011.  

Après avoir accompli sa tâche d’arracher les deux hommes à la gravité terrestre, le premier étage de la fusée de 70 mètres s’est séparé comme prévu et est revenu se poser, à la verticale, sur une barge au large de la Floride – SpaceX est la seule société au monde à récupérer ainsi ses lanceurs.  

Puis le second étage de Falcon 9 a placé Dragon sur la bonne orbite, en direction de la Station spatiale internationale, qui vole à plus de 400 km au-dessus des océans, à plus de 27 000 km/h.

Ce faisant, une caméra a retransmis l’intérieur de la capsule en direct, montrant les deux hommes attachés dans leurs sièges pendant leur ascension supersonique.

«Séparation Dragon confirmée», a annoncé le directeur de lancement.

Doug Hurley et Bob Behnken. [SpaceX]

«Félicitations […] pour ce premier voyage habité pour Falcon 9, c’était incroyable», a dit l’astronaute Doug Hurley, commandant du vaisseau alors que Dragon filait déjà à 27 000 km/h, à environ 200 km d’altitude.

Les deux hommes atteindront l’ISS dimanche à 10 h 29.  

Le président Donald Trump a assisté en personne au lancement à quelques kilomètres de distances, et prononcera un discours au centre Kennedy à 17 h.  

«De vrais génies, personne ne fait cela comme nous», a-t-il estimé, déclarant que les prouesses des États-Unis dans l’espace seraient «l’une des choses les plus importantes que nous ayons jamais faites».