Les Forces armées canadiennes remplacent deux Challenger en service depuis 30 ans

Le gouvernement du Canada a annoncé qu’il remplaçait ses deux avions utilitaires Challenger 601 avec deux nouveaux avions polyvalents Challenger 650 pour les Forces armées canadiennes (FAC). [Bombardier Business Aircraft]
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Aujourd’hui, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il remplaçait deux avions utilitaires Challenger 601 avec deux nouveaux avions polyvalents Challenger 650 pour les Forces armées canadiennes (FAC) afin de permettre la poursuite des rôles essentiels aux missions.

Les avions qui seront retirés avaient été mis en service dans les années 1980; ils ne répondent plus aux exigences opérationnelles et sont presque désuets en raison des nouvelles règles en vigueur aux États‑Unis et en Europe qui limiteront leur capacité à effectuer des vols internationaux avant la fin de cette année.

Grâce à ce remplacement, les FAC peuvent continuer à exploiter une flotte d’avions polyvalents souple et moderne qui remplit diverses fonctions, notamment des missions de reconnaissance et de liaison avec des partenaires internationaux, et assure le déploiement rapide de capacités spécialisées et d’experts, dont l’Équipe d’intervention en cas de catastrophes.

Sans ce remplacement nécessaire, l’efficacité opérationnelle de l’Aviation royale canadienne dans le cadre de ses missions serait limitée. Ces avions sont utilisés pour l’évacuation médicale de militaires en service à l’étranger et pour le transport sécuritaire du personnel médical et de l’équipement spécialisé des FAC durant les premières heures, souvent décisives, suivant une blessure. Ils sont également utilisés pour l’extraction et le rapatriement en toute sécurité du personnel et des citoyens. La flotte fournit en outre la capacité de transporter des équipes spécialisées du Canada vers des théâtres d’opérations dans le monde entier. Plus tôt ce mois‑ci, un Challenger a transporté rapidement des spécialistes en recherche de la Marine royale canadienne à Naples, en Italie, afin de soutenir les opérations de recherche de l’hélicoptère Cyclone qui a disparu en mer Ionienne.

Cette flotte fournit des capacités essentielles ici au pays. Elle a été utilisée dans le cadre de nos efforts pangouvernementaux visant à soutenir nos collectivités nordiques, autochtones et éloignées pendant la pandémie de COVID-19. En mai 2020, elle a contribué à la livraison du matériel nécessaire pour effectuer les tests de dépistage de la COVID-19 au Nunavut. Ces avions sont prêts à aider nos partenaires provinciaux et territoriaux à procéder à des évacuations médicales, au besoin.

Cette flotte est également essentielle pour faciliter les déplacements de hauts fonctionnaires gouvernementaux, ainsi que des parlementaires de tous les partis, en raison des considérations de sûreté et de sécurité.

La flotte actuelle de Challenger des FAC est composée de quatre avions, dont deux ont été acquis au début des années 1980, et deux au début des années 2000. En raison des nouvelles exigences internationales en matière de règlement et d’interopérabilité mises en œuvre en 2020, seule la moitié de la flotte est entièrement conforme aux normes internationales.

C’est pourquoi le ministère de la Défense nationale travaille sur cette initiative de consolidation depuis 2018, et le gouvernement a conclu un contrat avec l’entreprise cette semaine, après avoir négocié l’option la plus rentable pour ces capacités, lesquelles ont été comptabilisées et payées au moyen des fonds existants du cadre financier de la politique Protection, Sécurité, Engagement (PSE).

L’avion Challenger 650 est la version de production actuelle du modèle actuellement exploité par les FAC. Cette similitude entraînera des avantages importants en termes d’efficacité, de coût et d’interopérabilité, à la fois pour la formation et le soutien aux opérations.

Citations 

«La présente acquisition se veut un autre exemple de l’engagement de notre gouvernement visant à fournir aux Forces armées canadiennes l’équipement moderne dont elles ont besoin pour accomplir le travail essentiel attendu d’elles. La flotte est une capacité opérationnelle déterminante; le fait de veiller à la continuité constitue donc un autre investissement important dans nos femmes et nos hommes en uniforme.»

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

«Tout en contribuant à combler les besoins opérationnels de l’Aviation royale canadienne  (ARC), la présente acquisition illustre également notre engagement envers l’industrie aérospatiale canadienne de renommée internationale. Cette option déjà sur le marché constitue également la solution offrant la meilleure valeur à long terme pour l’ARC et pour le Canada.»

Anita Anand, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement

En bref 

·        La livraison des deux nouveaux Challengers est attendue au cours de l’été 2020, et la capacité opérationnelle initiale des appareils devrait être atteinte à l’automne 2020. 

·        La valeur du contrat pour l’acquisition des deux avions, la formation de base et les pièces de rechange est estimée à 105 millions de dollars (avant taxes). 

·        Le ministère de la Défense nationale étudie différentes solutions de mise à niveau de la flotte pour maintenir les capacités essentielles depuis 2018.

·        La consolidation de la flotte de Challenger s’inscrit dans le cadre de la politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement, et figure dans le Programme des capacités de la Défense depuis 2018. Les coûts associés à ces capacités, comme énoncé dans la politique PSE, ont été comptabilisés et financés à l’intérieur du cadre financier de la SSE.

·        En moyenne, environ 80 pourcent du temps de vol annuel de la flotte de Challenger est consacré au service de vol utilitaire pour soutenir les opérations des FAC, ainsi que les activités d’entraînement et de liaison.

·        Cette flotte est également utilisée pour le transport de la Gouverneure générale et du Premier Ministre, ainsi que des parlementaires de tous les partis, en raison des considérations de sûreté et de sécurité.

·        Plus tôt cette année, le Challenger a été utilisé pour transporter en toute sécurité des parlementaires à Ottawa pour des séances d’urgence du Parlement. Cette flotte est également utilisée pour le transport des membres de la famille royale et d’autres représentants officiels gouvernementaux et militaires au besoin.

·        La flotte de Challenger est entretenue par les techniciens de Transport Canada et exploitée par l’Aviation royale canadienne à partir de l’Aéroport international d’Ottawa.