Série DÉMASQUER – la personne derrière l’uniforme/la Capitaine Tania Desroches

La Capitaine Tania Desroches: une infirmière qui repousse sa date de libération des Forces armées canadiennes en raison de la pandémie. [2e Division du Canada]
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Au fil des semaines, le professeur Dave Blackburn de l’UQO en collaboration avec le site 45eNord.ca nous fera découvrir le parcours unique et motivant d’une dizaine de militaires des Forces armées canadiennes qui sont sur la ligne de front (Opération LASER) dans les CHSLD du Québec pour combattre la pandémie de la COVID-19. Ces portraits ont pour but de faire connaître la personne derrière l’uniforme militaire au grand public et de reconnaître leur dévouement exceptionnel à protéger les Québécoises et Québécois, nos personnes âgées qui ont développé notre nation.

La Capitaine Tania Desroches : une infirmière qui repousse sa date de libération des Forces armées canadiennes en raison de la pandémie

La Capitaine Tania Desroches est originaire de la région de Montréal et elle occupe le métier d’infirmière militaire. Elle est membre des Forces armées canadiennes depuis une quinzaine d’années. Son présent lieu d’affectation est le Centre de services de santé des Forces canadiennes de Trenton en Ontario.

Plusieurs composantes de la carrière militaire ont amené la Capitaine Desroches à s’enrôler pour servir notre pays. Elle fut attirée par la possibilité de changements constants (différentes tâches, différents lieux d’affectation, les déploiements, etc.) et par les nombreux défis offerts par la carrière militaire. Elle reconnait qu’elle est demeurée dans l’organisation militaire pendant toutes ces années, tout particulièrement en raison de la force des réseaux sociaux développés pendant les déploiements et exercices ainsi qu’en raison de sa fierté de participer activement au développement d’un patrimoine national et collectif.

Parmi les faits saillants de sa carrière militaire, la Capitaine Desroches a déployé en 2011 à titre d’infirmière de liaison au Landsthul Regional Medical Center en Allemagne. Il s’agit d’un hôpital militaire américain dont le Canada possède une unité facilitant la transition des blessés vers le Canada. Ce déploiement lui a permis de faire une véritable différence dans la vie des militaires canadiens blessés en Afghanistan et d’en apprendre sur les services de santé. Dernièrement, elle a complété des cours en évacuation aérienne et en réanimation avancée militaire ce qui lui permit de poursuivre le développement de ses compétences infirmières.

Au quotidien pour se maintenir en bonne forme physique et mentale, la Capitaine Desroches pratique la marche en plein air et la course. [Courtoisie Tania Desroches]

Dans le cadre de l’Opération LASER, la Capitaine Desroches agit comme infirmière au CHSLD Denis-Benjamin-Viger à L’Île-Bizard. Ce centre d’hébergement qui fait partie du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal accueille 125 résidents et résidentes. Il est l’un des 30 centres les plus touchés par la COVID-19 de la région de Montréal.

Pour la Capitaine Desroches, ces principales réalisations au cours de l’Opération LASER sont d’avoir stabilisé la situation au CHSLD en redonnant une qualité de vie aux résidentes et résidents tout ayant permis un répit amplement mérité au personnel médical civil qui tenait le fort avec des ressources limitées depuis plusieurs semaines. Elle a un sentiment d’accomplissement en voyant les membres de son équipe s’épanouir professionnellement dans leurs fonctions temporaires, tisser des liens avec les personnes résidentes et démontrer un très haut niveau de professionnalise dans un environnement particulier, stressant et qui en dehors de leur zone de confort.

Étant elle-même en dehors de son environnement habituel de travail, la Capitaine Desroches admet que l’un de ses plus grands défis est d’être responsable d’une équipe hétérogène de personnel militaire provenant de différents métiers et possédant différentes expériences professionnelles de même que du personnel civil. Elle semble avoir appris grandement de cette expérience.

Au quotidien pour se maintenir en bonne forme physique et mentale, la Capitaine Desroches pratique la marche en plein air et la course. Elle joue aussi du piano, elle crochète, elle jardine et elle apprécie grandement prendre l’air avec ses trois enfants. Sans compter qu’elle adore aussi voyager.

Enfin, un élément qui démontre le dévouement et qui est très remarquable de la contribution de la Capitaine Desroches au combat contre la COVID-19 dans les CHSLD du Québec, elle a pris la décision de prolonger son contrat comme officière dans les Forces armées canadiennes jusqu’en novembre 2020. Cette dernière devait amorcer en juin 2020 sa transition militaire-civile, mais devant cette terrible pandémie, l’appel du devoir a été plus fort que tout.

Merci Capitaine Desroches pour votre service ! Merci pour votre dévouement et votre engagement à aider les personnes âgées du Québec dans les CHSLD !

Ne manquez pas le prochain portrait de la série DÉMASQUER vendredi 5 juin 6h01

Publications précédentes:

Série DÉMASQUER – la personne derrière l’uniforme/le caporal Gabriel Houde du 12 RBC >>

Série DÉMASQUER – la personne derrière l’uniforme/le Sous-lieutenant Baciu du 4e Bataillon du R22eR >>

Série DÉMASQUER – la personne derrière l’uniforme/ la caporale Bitton des Canadian Grenadier Guards >>

Série DÉMASQUER – la personne derrière l’uniforme/le Bombardier Charette du 2e Régiment d’artillerie de campagne >>