L’arsenal nucléaire garant de la sécurité de la Corée du Nord, selon Kim

Photo diffusée le 12 avril 2020 par l'agence nord-coréenne Kcna du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un lors d'une réunion de l'Assemblée populaire à Pyongyang. [AFP]
Temps de lecture estimé : < 1 minute

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a insisté mardi sur le fait que l’arsenal nucléaire nord-coréen était le garant de sa sécurité, à l’occasion du 67e anniversaire de l’armistice de la guerre de Corée.

«Grâce à notre arsenal nucléaire de dissuasion efficace et sûr, le mot de “guerre” n’aura plus cours dans ce pays», a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec des vétérans, selon l’agence officielle nord-coréenne KCNA.

Ainsi, «notre sécurité nationale et notre avenir seront assurées pour l’éternité», a-t-il ajouté, douchant les espoirs d’une éventuelle renonciation de Pyongyang à ses programmes nucléaire et balistique.

Le dialogue entre Pyongyang et Washington achoppe sur l’incapacité des deux parties à se mettre d’accord sur les concessions que la Corée du Nord devrait faire en échange de la levée des sanctions ordonnées pour la contraindre à renoncer à ses programmes nucléaire et balistique.

La Guerre de Corée (1950-1953) a été ponctuée par un armistice, non par un accord de paix, ce qui signifie que les deux voisins sont encore, techniquement, en état de guerre.