Le ministre Sajjan souligne le récent contrat des navires de soutien interarmées chez Seaspan

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Aujourd’hui, le ministre de la Défense Harjit S. Sajjan, accompagné de Johnathan Wilkinson, député de North Vancouver, de Terry Beech, député de Burnaby North-Seymour, et de John McCarthy, directeur de programme du chantier naval de Seaspan à Vancouver, a souligné l’importance de la récente attribution du contrat pour la construction complète des deux nouveaux navires de soutien interarmées (NSI) du Canada, tant pour la MRC que pour l’économie canadienne.

D’une valeur de 2,4 milliards de dollars (taxes comprises), ce contrat soutient les travaux de construction en cours des premiers blocs du navire, qui a commencé en juin 2018, ainsi que la construction des blocs nouvellement conçus pour le reste des navires.

Grâce à la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, notre gouvernement veille à ce que la Marine royale canadienne (MRC) soit bien équipée avec les navires modernes dont elle a besoin pour soutenir les opérations actuelles et futures tout en soutenant les emplois bien rémunérés de la classe moyenne partout au pays.

En investissant la totalité de la valeur du contrat dans l’économie canadienne, les travaux sur ces navires créeront environ 1 000 emplois partout au Canada. Le travail effectué par Seaspan, ses employés et les travailleurs d’entreprises des quatre coins du Canada feront que la MRC soit bien équipée pour l’avenir en étant capable de fournir un réapprovisionnement en mer et de soutenir les missions humanitaires et de secours en cas de catastrophe, tant au pays qu’à l’étranger.

Le premier nouveau NSI, le futur NCSM Protecteur, devrait être livré en 2023, suivi par le second NSI, le NCSM Preserver, en 2025. L’attribution de ce contrat représente un pas de plus pour la MRC vers l’arrivée de sa future flotte de navires. Construits dans le cadre de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale, les nouveaux NSI remplaceront les anciens pétroliers ravitailleurs de la classe Protecteur de la MRC, qui ont été retirés du service en 2014.

Les ravitailleurs de la Marine royale canadienne réapprovisionnent les groupes opérationnels en mer en nourriture, munitions, combustible, pièces de rechange et autres fournitures. (MDN)

Citations

« En investissant ici même au pays, les travailleurs canadiens contribuent à construire la flotte de l’avenir pour doter la Marine royale canadienne et nos femmes et hommes en uniforme des navires modernes et polyvalents dont ils ont besoin pour les importantes contributions du Canada à la paix et à la sécurité au pays et à l’étranger. Ces travaux permettront de créer environ 1 000 emplois ici même à Vancouver et dans tout le Canada, en soutenant les économies locales d’un océan à l’autre. Aujourd’hui, nous nous rapprochons d’un nouveau chapitre passionnant de la fière histoire navale du Canada ».

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

« Grâce à la Stratégie nationale de construction navale, nous honorons notre engagement à doter la Marine royale canadienne du matériel essentiel dont elle a besoin, tout en soutenant les emplois canadiens. L’équipe dévouée de Seaspan a déjà bien progressé dans le projet de navires de soutien interarmées. L’attribution de ce contrat nous rapproche de la livraison de ces navires de classe mondiale à la Marine royale canadienne ».

Anita Anand, ministre de Travaux publics et Approvisionnement

« La Stratégie nationale de construction navale génère plus d’emplois et renforce notre industrie nationale de construction navale, tout en assurant la croissance de l’économie canadienne. Alors que nous traversons cette période sans précédent, il est rassurant de savoir que grâce à ce contrat, les travailleurs de Seaspan et leurs fournisseurs se feront présenter de bonnes possibilités et auront des emplois durables ».

Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« Je suis heureux de voir qu’une autre étape importante a été franchie cette année pour nos futurs navires de soutien interarmées. Grâce à ces navires de guerre, la Marine royale canadienne pourra opérer avec encore plus de souplesse et d’endurance. Non seulement ces navires feront partie du cœur de nos groupes opérationnels navals, mais ils représentent un atout national vital et stratégique qui permettra à la Marine de maintenir sa portée mondiale et son maintien en puissance. »


Vice-amiral Art McDonald, commandant de la Marine royale canadienne

« L’événement d’aujourd’hui honore l’engagement de notre gouvernement à renforcer notre industrie de la construction navale et à équiper nos hommes et femmes marins du matériel de pointe dont ils ont besoin pour assurer la sécurité des Canadiens et des Canadiennes. Il permettra également de créer de bons emplois locaux pour les résidents de North Vancouver. Il s’agit d’un investissement concret dans notre collectivité, et je suis impatient de voir les progrès en cours et les résultats futurs de ces deux nouveaux navires de soutien interarmées ».

Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et des Changements climatiques, député de North Vancouver

Seaspan, Vancouver (Photo: Seaspan)


En bref

  • Le budget total pour les NSI comprend 3,1 milliards de dollars pour l’achat des deux navires et des pièces de rechange initiales, ainsi qu’un milliard de dollars pour les travaux supplémentaires d’ingénierie de conception et de production, et les coûts de gestion de projet et d’imprévus, ce qui donne une valeur totale de 4,1 milliards de dollars.
  • Le contrat de 2,4 milliards de dollars (taxes comprises) comprend la construction complète des NSI, y compris les contrats précédents pour la construction initiale.
  • Après le navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique, le NSI est la deuxième classe de navires de la MRC à être construite dans les chantiers navals canadiens dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale.
  • La Politique des retombées industrielles et technologiques s’applique à ce contrat, ce qui garantit que Seaspan investira 100 pour cent de la valeur du contrat dans l’économie canadienne.
  • Le premier NSI, le futur NCSM Protecteur, a reçu son médaillon porte-bonheur lors d’une cérémonie de pose de la quille en janvier 2020. Le médaillon nouvellement frappé a été placé près de la quille du navire, où elle restera pendant toute la durée de vie du navire. On dit qu’elle porte chance aux constructeurs et à tous ceux et à toutes celles qui naviguent à bord de celui-ci.
  • Les NSI constituent une capacité essentielle pour réussir les missions des FAC, tant au niveau international que national. La présence de navires de ravitaillement augmente la portée et l’endurance des opérations en mer, permettant à un groupe opérationnel naval de rester en mer pendant de longues périodes sans avoir à se rendre à terre pour être ravitaillé.

Le gouvernement du Canada attribue un contrat pour la construction de navires de soutien interarmées destinés à la Marine royale canadienne >>