L’individu arrêté sur le terrain de Rideau Hall est un membre des Forces armées canadiennes

La grille de métal à l’entrée de Rideau Hall a été défoncée jeudi par un membre des Forces armées canadiennes au volant d'une camionnette. [AFP]
Temps de lecture estimé : 3 minutes

À 6 h 30 ce matin, un homme seul a franchi l’entrée principale pour piétons de Rideau Hall, au 1 promenade Sussex (grille Thomas) avec son véhicule qui a été mis hors service lors de l’impact, indique la police fédérale.


Mise à jour 03/07/2020, 10h05

Ce matin à Ottawa seront déposes les accusations contre l’homme armé arrêté sur le terrain de Rideau Hall seront déposées ce matin où aura lieu aussi l’enquête sur cautionnement. À suivre.

Mise à jour 02/07/2020, 23h13

Les médias anglo-canadiens affirment que le suspect a été identifié comme étant Corey Hurren, de Bowsman, Man., un Ranger canadien.


Le suspect armé s’est ensuite rendu à pied sur le terrain de Rideau Hall jusqu’à la serre, une structure sur place dont l’accès au public est limité, où il a été rapidement maîtrisé par des membres de la GRC qui patrouillaient dans le secteur.

Alors qu’un membre de la GRC a entamé un dialogue avec le suspect, le Groupe tactique d’intervention de la Division nationale de la GRC a également été dépêché sur place et est arrivé un peu après 7 h, indique également le communiqué de la police fédérale.

Le suspect armé a été appréhendé un peu avant 8 h 30 sans incident et a été placé en détention policière pour être interrogé.

Le premier ministre et sa famille habitent actuellement Rideau Cottage, une résidence historique située sur le terrain de la résidence officielle de la gouverneure générale, Rideau Hall, alors que la résidence officielle traditionnelle du premier ministre du Canada, le 24, promenade Sussex, est en attente de travaux importants et est inoccupée depuis des années.

Mais le Premier ministre et sa famille, ainsi que la Gouverneure générale, n’étaient pas présents sur place au moment de l’incident.

L’identité du suspect sera confirmée dès que possible, indique aussi le communiqué de la GRC. «Nous pouvons toutefois confirmer que l’individu arrêté est un membre des Forces armées canadiennes.», ajoutant que la GRC collabore étroitement avec les Forces armées canadiennes.

Selon la télévision publique canadienne, Radio-Canada, l’homme serait un membre des Rangers, une sous-composante de la Réserve de l’Armée canadienne. Les Rangers vivent et travaillent dans des régions éloignées, isolées et côtières du Canada. Ils fournissent des forces mobiles autosuffisantes dotées d’équipement léger pour appuyer les opérations des Forces armées canadiennes en matière de sécurité nationale et de sécurité publique à l’intérieur du Canada.

L’homme aurait conduit du Manitoba jusqu’à Ottawa.

La chaîne privée chaîne Global affirme pour sa part que le suspect était en possession de trois armes longues.

Le véhicule RAM 1500 noir endommagé du suspect est resté longtemps sur le terrain de Rideau Hall. Par mesure de précaution, l’équipe CBRNE (chimiques, biologiques, radiologiques, nucléaires) a également été déployée pour fouiller et sécuriser le véhicule du suspect. Un chien renifleur et un robot télécommandé ont été appelés en renfort pour l’inspecter. Des boîtes de rations militaires des Forces armées canadiennes et une glacière étaient visibles à l’intérieur.

«Grâce aux actions rapides et diligentes de nos employés, l’incident qui s’est déroulé plus tôt ce matin sur le terrain de Rideau Hall a été résolu rapidement et en toute sécurité. Je tiens à souligner les efforts incroyables de tous les membres de la GRC qui sont intervenus lors de cet incident et à reconnaître la contribution de tous nos employés et de nos partenaires du Service de police d’Ottawa qui ont appuyé cette intervention. Je suis extrêmement fière du courage, du professionnalisme et de la collaboration qui se sont manifestés et qui ont sans aucun doute assuré la réussite de cet événement », a déclaré la Commissaire adjointe Bernadine Chapman, commandante de la Division nationale.

«Grâce à la vigilance de nos membres, à une action rapide et à des techniques de désescalade réussies, cet incident très volatile a été résolu rapidement et pacifiquement. Je suis très fier de tous nos membres et de nos partenaires qui ont agi rapidement et de manière décisive pour contenir cette menace.», a pour sa part déclaré le Sous-commissaire Mike Duheme, Police fédérale de la GRC.

La GRC enquête et les accusations sont en suspens. Aucun autre détail n’est disponible pour l’instant.