Exercice ALLIED SKY: des CF-188 de l’Aviation royale canadienne accompagneront les bombardiers B-52 américains

Aujourd'hui, des CF-188 de l'Avuation royale canadienne accompagneront des bombardiers B-52 de les Forces aériennes des États-Unis durant l’exercice ALLIED SKY, un marathon de solidarité d'un jour où seront survolé 30 pays de l’OTAN.(CEMD)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Aujourd’hui, des CF-188 de l’Aviation royale canadienne accompagneront des bombardiers B-52 de les Forces aériennes des États-Unis durant l’exercice ALLIED SKY, organisé pas U.S. European Command (EUCOM),un marathon de solidarité d’un jour où seront survolés 30 pays de l’OTAN.

Dans le cadre de l’exercice ALLIED SKY, six bombardiers stratégiques B-52 Stratofortress de l’US Air Force du Bomber Task Force (BTF) survoleront les 30 pays de l’OTAN en Europe et en Amérique du Nord le 28 août.

Cette mission d’une journée intitulée Allied Sky vise à démontrer la solidarité de l’OTAN, à améliorer l’état de préparation et à offrir des possibilités de formation visant à améliorer l’interopérabilité pour tous les équipages participants des États-Unis et des alliés de l’OTAN.

Allied Sky est la dernière itération des missions de routine du Bomber Task Force qui se sont déroulées sur le théâtre d’opérations européen depuis 2018, avec plus de 200 sorties coordonnées avec les Alliés et les partenaires. Les missions du Bomber Task Force sont planifiées depuis longtemps et ne répondent pas à des événements politiques actuels survenant en Europe.

Dans le cadre de l’exercice ALLIED SKY, six bombardiers stratégiques B-52 Stratofortress de l’US Air Force du Bomber Task Force (BTF) survoleront les 30 pays de l’OTAN en Europe et en Amérique du Nord le 28 août. (US Air Force)

Allied Sky sera dirigé par deux équipes:

Quatre bombardiers B-52 Stratofortress actuellement déployés dans la Royal Air Force (RAF) Fairford, au Royaume-Uni, piloteront la partie européenne de la mission. Des bombardiers stratégiques s’intégreront tout au long de la journée avec les avions de combat de l’armée de l’air et les avions de ravitaillement en vol de plusieurs pays de l’OTAN dans le ciel au-dessus de chaque pays hôte.


Et deux Stratofortresses B-52 affectées à la 5e Escadre de bombe à la base aérienne de Minot, N.D., survoleront les pays de l’OTAN que sont le Canada et les États-Unis.

Les avions survoleront de l’Ontario et du Québec, mais hélas, selon les Forces armées canadiennes, ils voleront à une altitude de 30 000 pieds (plus de 9 000 m) et seront donc malheureusement très difficiles à voir à l’œil nu. Consolation, les Forces canadiennes disent ont pu capturé et publié ce que’elles ont elles-mêmes qualifié «de superbes images de cet exercice».

«Les engagements en matière de sécurité envers l’Alliance de l’OTAN restent inébranlables», a déclaré le général Tod Wolters, commandant du Commandement européen des États-Unis (USEUCOM). «La mission du groupe de travail sur les bombardiers d’aujourd’hui est un autre exemple de la façon dont l’Alliance maintient son état de préparation, améliore l’interopérabilité et démontre notre capacité à tenir nos engagements d’outre-Atlantique.»

Les pays de l’OTAN qui devraient participer à la mission et s’intégrer à l’avion bombardier comprennent, outre le Canada et les États-Unis, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, le Danemark, la France, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Slovaquie, l’Espagne, la Turquie et le Royaume-Uni.

Les opérations et les engagements avec les Alliés et les partenaires constituent les pierres angulaires de l’engagement de l’USEUCOM en faveur de la sécurité et de la stabilité mondiales. Ces opportunités nous rappellent également que, malgré les défis permanents présentés par le COVID-19, les forces américaines et restent pleinement prêtes à exécuter leurs missions dans tous les domaines tout en améliorant l’interopérabilité avec les Alliés et les partenaires.

«En renforçant davantage nos relations durables, nous envoyons un message clair aux adversaires potentiels sur notre volonté de relever tout défi mondial», a ajouté le général Wolters.