Fin de la pause opérationnelle de la flotte de CT-114 Tutor

Un Tutor du Centre d’essais techniques (Aérospatiale) survole le polygone d’évaluation de Primrose Lake, à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta, en 2009. (caporal Kathryn Poudrier/FAC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Aujourd’hui, le brigadier-général Denis O’Reilly, commandant de la 2e Division aérienne du Canada, a mis fin à la pause opérationnelle imposée à la flotte de CT-114 Tutor.

Cette pause opérationnelle a été imposée après un accident mettant en cause un avion CT-114 Tutor des Snowbirds à Kamloops, en Colombie-Britannique, le 17 mai dernier. La capitaine Jennifer Casey, officière des affaires publiques des Snowbirds, a perdu la vie lors de cet accident.

La reprise des opérations aériennes fait suite à une analyse approfondie des risques techniques et opérationnels qui a permis d’établir un ensemble de mesures d’atténuation des risques. Comme il y a eu deux accidents d’avion CT-114 Tutor en huit mois, cette analyse devait être approfondie, détaillée et large afin d’améliorer la sécurité générale des opérations de la flotte de CT-114 Tutor.

Les mesures d’atténuation des risques mises en œuvre imposent certaines restrictions sur les opérations aériennes et mettent l’accent sur l’augmentation des exigences en matière d’entretien.

L’enquête du Directeur – Sécurité des vols sur l’accident de Kamloops se poursuit. Une fois celle-ci terminée, l’Aviation royale canadienne déterminera si d’autres mesures d’atténuation s’imposent.

En raison de l’annulation du reste de la saison de spectacles aériens des Snowbirds de 2020, l’équipe se concentrera désormais sur le retour progressif aux opérations aériennes. Une fois la pause opérationnelle terminée, les aéronefs se trouvant à Kamloops, en Colombie-Britannique, rentreront à la 15e Escadre Moose Jaw, en Saskatchewan.

Citations

« Les autorités de navigabilité et leurs équipes d’experts ont analysé de façon détaillée et approfondie les risques pour la flotte de CT-114 Tutor. Leur travail et les mesures d’atténuation établies m’inspirent la plus grande confiance. Ces mesures permettront à la flotte de reprendre les opérations aériennes. »

Brigadier-général Denis O’Reilly, commandant de la 2e Division aérienne du Canada

« Les Snowbirds pleurent toujours la perte de la capitaine Jennifer Casey. Toutefois, la meilleure façon de lui rendre hommage est de reprendre les opérations de manière sûre et réfléchie. Bien que nous soyons attristés que la saison de spectacles aériens 2020 soit officiellement annulée et que l’opération INSPIRATION ne se soit pas terminée comme prévu, l’équipe est impatiente de voler de nouveau et de commencer à s’entraîner en vue de la prochaine saison. »

Lieutenant-colonel Denis Bandet, commandant du 431e Escadron de démonstration aérienne

Faits en bref

  • L’enquête du Directeur – Sécurité des vols concernant l’accident de Kamloops porte sur les facteurs environnementaux (collision avec un oiseau) ainsi que sur le rendement du système d’éjection, comme c’est le cas pour tous les accidents liés à l’éjection. Un rapport d’enquête provisoire a été publié le 1er juin 2020.
  • L’enquête du Directeur – Sécurité des vols concernant l’accident survenu en Géorgie, le 13 octobre 2019, a permis de déterminer que la cause probable de l’accident était une défaillance du système d’alimentation en carburant du moteur. Le rapport d’enquête sur la sécurité des vols portant sur cet accident a été publié le 29 juin 2020.
  • Au total, l’Aviation royale canadienne dispose de 23 avions CT-114 Tutor, dont 18 sont affectés au 431e Escadron de démonstration aérienne. Il y en a également cinq au Centre d’essais techniques (Aérospatiale), à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta, qui sont sur le point d’être mis hors service et entreposés.