Op IMPACT: deux membres des Forces armées de retour au pays testés positifs à la COVID-19

En acceptant la difficulté supplémentaire d'opérer dans l'environnement COVID, les FAC sont en mesure de continuer à renforcer les capacités de la région et à améliorer la stabilité au Moyen-Orient. (Twitter/Op Impact)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Deux membres des Forces armées canadiennes qui revenaient du Moyen-Orient où ils avaient été déployés dans le cadre de l’Op Impact ont été déclarés positifs à la COVID-19 ont été déclarés positifs à la COVID-19, a indiqué ce week-end le ministère de la Défense.

Ces deux soldats étaient à bord de l’avion qui ramenait au pays 35 militaires assignés à l’opération IMPACT.

L’opération IMPACT, qui a commencé à titre de contribution des FAC à la Coalition mondiale visant à affaiblir et à défaire Daech en Irak et en Syrie, s’inscrit maintenant dans l’approche pangouvernementale du Canada adoptée dans la région. La mission des Forces armées canadiennes (FAC) est un complément aux travaux entrepris par d’autres organismes gouvernementaux canadiens, comme Affaires mondiales Canada et la Gendarmerie royale du Canada, en vue de renforcer les capacités militaires de l’Irak, de la Jordanie et du Liban, et de mettre en place des conditions favorisant leur réussite à long terme.

L’avion qui ramenait les soldats de retour de déploiement s’est arrêté le 24 août à la base de Goose Bay, en Terre-Neuve-et-Labrador où tous les membres d’équipage et les passagers de l’appareil sont restés dans des logements isolés.

Les directives de santé publique ont été suivies et que la recherche des contacts est en cours, indique la Défense nationale qui précise également que le risque d’exposition dans la zone isolée où les passagers ont séjourné est faible, mais que certains membres du personnel s’étaient placés en quarantaine par précaution.

Les deux membres des Forces armées canadiennes de retour de l’Op IMPACT qui ont été déclarés positifs à la COVID-19 sont actuellement en observation et restent en isolement à la base de Trenton en Ontario.