RIMPAC 2020 a débuté et se poursuivra jusqu’au 31 août

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Dix nations, 22 navires de surface, un sous-marin, plusieurs aéronefs, et environ 5300 membres du personnel participeront à une itération en mer uniquement de l’exercice biennal Rim of the Pacific (RIMPAC) qui a débuté hier, 17 août, et se poursuivra jusqu’au 31 août, dans les eaux autour d’Hawaï.

La déroulement en mer uniquement pour RIMPAC 2020 a été développée pour assurer la sécurité de toutes les forces militaires participantes et de la population d’Hawaï, en minimisant les contingents basés à terre, tout en trouvant un équilibre entre la lutte contre les futurs adversaires et la menace de la COVID-19. Le commandant de la flotte américaine du Pacifique a conçu le plan RIMPAC modifié comme un moyen de mener un exercice significatif avec une valeur d’entraînement maximale et un risque minimum pour la force, les alliés et les partenaires, et le peuple d’Hawaï.

«RIMPAC est une opportunité unique pour les pays partageant les mêmes idées d’étendre leur soutien mutuel, d’accroître l’interopérabilité et de démontrer notre détermination collective à garantir que l’Indo-Pacifique reste libre et ouvert», a déclaré l’amiral John Aquilino, commandant de la flotte américaine du Pacifique. «Les participants au RIMPAC partagent des valeurs, des intérêts et un engagement communs envers la sécurité et la prospérité mutuelles. Bien que le COVID-19 présente certains défis, tous les participants au RIMPAC pratiquent des atténuations disciplinées contre le COVID pour protéger les citoyens d’Hawaï, la force, et empêcher la propagation du virus tout en acquérant une expérience inestimable de travail aux côtés de nos précieux partenaires en mer.

RIMPAC offre une occasion de formation unique conçue pour favoriser et maintenir des relations de coopération qui sont essentielles pour assurer la sécurité des voies maritimes et la sécurité sur les océans interconnectés du monde. RIMPAC 2020 est le 27e exercice de la série qui a débuté en 1971.

Le thème de RIMPAC 2020 est «Partenaires capables, adaptatifs». Les nations et forces participantes exerceront un large éventail de capacités et démontreront la flexibilité inhérente aux forces maritimes. Le programme de formation réaliste et pertinent comprend la guerre anti-sous-marine multinationale, les opérations d’interception maritime et les événements d’entraînement au tir réel, entre autres possibilités de formation coopérative.

Le NCSM Regina alors qu’il quittait le port d’Esquimalt le 31 juillet pour se joindre à l’exercice RIMPAC 2020.(Caporal-chef Andre Maillet/MARPAC Imaging Services)

RIMPAC 2020 contribue à l’augmentation de la létalité, de la résilience et de l’agilité nécessaires à la Force interarmées et interarmées pour dissuader et vaincre l’agression des grandes puissances dans tous les domaines et niveaux de conflit. Organisé par le commandant de la flotte américaine du Pacifique, l’exercice RIMPAC 2020 sera dirigé par le commandant de la 3e flotte américaine, le vice-amiral Scott D.Conn, et comprendra des forces d’Australie, de Brunei, du Canada, de France, du Japon, de la République de Corée et de Nouvelle-Zélande. , République des Philippines, Singapour et États-Unis.

«Bien que nous soyons en mesure de faire monter les navires et les gens, nous ne pouvons pas accroître la confiance», a déclaré le vice-amiral Conn. «Cette équipe formidable passera les deux prochaines semaines à tisser des relations et à renforcer des liens grâce à une série d’événements conçus pour améliorer notre capacité à fonctionner ensemble. Le travail que nous allons faire ici nous rendra tous plus capables et adaptables, et prêts à affronter ensemble tout défi ou crise, qu’elle soit causée par l’homme ou une catastrophe naturelle.

À lire aussi:

COVID-19 oblige: un RIMPAC 2020 réduit avec uniquement des exercices en mer >>

Le Canada résolu à participer à RIMPAC 2020 malgré la pandémie >>

Le NCSM Winnipeg le NCSM Regina en route pour RIMPAC >>