81e anniversaire du début de la bataille de l’Atlantique

Cérémonie de commémoration de la Bataille de l'Atlantique, à Montréal, le 5 mai 2019. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La bataille de l’Atlantique a été le plus  long engagement militaire de la Seconde  Guerre mondiale, se déroulant entre  septembre 1939 et mai 1945. 

Les hommes et les femmes de la Marine marchande du Canada, de la Marine royale du Canada et de l’Aviation royale du Canada ont joué un rôle crucial dans les efforts des Alliés. Plus de 4 600 Canadiens et Canadiennes sont morts en mer.

Aujourd’hui, Lawrence MacAulay, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, et Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale, soulignent la Journée des anciens combattants de la marine marchande et le 81e anniversaire du début de la bataille de l’Atlantique.

« Aujourd’hui est la Journée des anciens combattants de la marine marchande et le 81e anniversaire du début de la plus longue bataille de la Seconde Guerre mondiale : la bataille de l’Atlantique.

Cette campagne – menée sur les eaux agitées et glaciales de l’Atlantique Nord – a commencé en septembre 1939 et a seulement pris fin avec la déclaration du jour de la Victoire en Europe en mai 1945. Ce fut la plus longue bataille ininterrompue de la Seconde Guerre mondiale.

Les navires de la marine marchande du Canada et les autres convois alliés ont transporté du carburant, de l’équipement militaire, de la nourriture et d’autres fournitures essentielles au Royaume‑Uni, contribuant à propulser l’éventuelle libération de l’Europe occidentale.

Alors qu’ils naviguaient sur l’océan, ils ont été pourchassés sans relâche par des sous‑marins ennemis, des navires de surface et des avions de guerre.

Les convois alliés étaient gardés, en partie, par des escortes de la Marine royale canadienne et l’Aviation royale canadienne. Au prix de lourdes pertes, ils ont protégé les navires marchands qui se déplaçaient lentement et leurs cargaisons vitales contre des attaques.

Au moment où la bataille de l’Atlantique s’est terminée, des milliers de marins marchands canadiens et de marins, soldats, aviateurs – hommes et femmes – de la Marine royale canadienne, de l’Armée canadienne et de l’Aviation royale canadienne étaient morts en mer. D’innombrables autres avaient été blessés.

Aujourd’hui, nous nous souvenons des sacrifices des marins marchands canadiens et du prix qu’ils ont payé au service de la paix au cours de la guerre la plus dévastatrice de l’histoire.

N’oublions jamais. »