Trump confesse avoir su que Kim Jong-un a exposé le corps décapité de son oncle

Des Sud-Coréens regardent à la télévision le 12 décembre 2013 à Séoul, Jang Song-thaek emmené par des gardes à la sortie du tribunal peu avant son éxécution (Woohae Cho/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le corps décapité de l’oncle du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a été exposé pour que des hauts responsables du régime puissent le voir, affirme le président américain Donald Trump dans un nouveau livre.  

« Il a tué son oncle et il a placé son corps à même les marches » d’un bâtiment officiel, a dit Donald Trump au journaliste d’investigation Bob Woodward, dont un nouvel ouvrage, intitulé Rage, doit être publié le 15 septembre.

« Sa tête avait été tranchée et posée sur sa poitrine », a poursuivi le président américain selon des extraits de l’ouvrage que l’AFP a pu consulter.

Jang Song-Thaek, oncle par alliance du dirigeant nord-coréen, considéré alors comme le numéro deux officieux du régime, a été exécuté en décembre 2013 officiellement pour avoir « trahi la nation ».

La Corée du Nord n’a jamais précisé de quelle manière Jang Song-Thaek avait été exécuté, plusieurs versions, toutes particulièrement atroces et souvent contradictoires, ayant circulé dans les médias.

La version du président américain-qui semble avoir voulu montrer ainsi sa proximité avec le dirigeant nord-coréen-est la première faisant référence à une décapitation de l’oncle par alliance de Kim Jong-un.

Kim « me dit tout. Il m’a tout dit », fait valoir le président américain dans Rage, qui est une suite de « Peur, Trump à la Maison-Blanche » publié par Woodward en 2018.

Le journaliste d’investigation Bob Woodward s’est procuré 25 lettres « jamais rendues publiques jusqu’à présent » que se sont échangés les deux dirigeants, selon la maison d’édition américaine Simon & Schuster.

Dans leurs missives, « Kim décrit le lien entre les deux leaders comme digne d’un “film fantastique” alors que les leaders se lancent dans un menuet diplomatique extraordinaire », a affirmé l’éditeur sur la page Amazon consacrée au livre.

Donald Trump et Kim Jong-un se sont rencontrés à trois reprises, la première fois lors d’un sommet historique en juin 2018 à Singapour.  

Cependant, les négociations sur la dénucléarisation de la Corée du Nord n’ont guère progressé et elles sont même au point mort depuis le fiasco du deuxième sommet en février 2019 à Hanoï.  

Cela n’a pas empêché le président américain de louer régulièrement ses relations avec Kim Jong-un, allant jusqu’à dire que les deux hommes étaient « tombés amoureux ».

« Il m’a écrit de belles lettres, ce sont de magnifiques lettres. Nous sommes tombés amoureux », avait affirmé en septembre 2018 le président américain à ses supporters.

Bob Woodward est connu pour ses révélations dans l’affaire du Watergate, qui a entraîné la démission du président Richard Nixon en 1974.