C’est aujourd’hui la Journée des Nations Unies qui célèbre cette année son 75e anniversaire

Temps de lecture estimé : 3 minutes

C’est aujourd’hui la Journée des Nations Unies, qui est célébrée chaque année à la date du 24 octobre, jour anniversaire de l’entrée en vigueur de la Charte des Nations Unies en 1945.

La Charte a été signée à San Francisco le 26 juin 1945, à la fin de la Conférence des Nations Unies pour l’Organisation internationale, et elle est entrée en vigueur le 24 octobre 1945. La ratification de ce document fondateur par la majorité des États signataires, dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, marque en effet l’acte de naissance des Nations Unies.

À l’occasion à l’occasion de la Journée des Nations Unies, le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, et la ministre du Développement international, Karina Gould, ont fait aujourd’hui une déclaration commune.

«Il y a 75 ans, à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, le monde était confronté à un projet de reconstruction d’une ampleur jamais vue. Face à cette tâche monumentale, la communauté internationale s’est tournée vers l’extérieur et a créé les Nations Unies, dont l’architecture continue de sous-tendre l’ordre international actuel. Les idéateurs de la Charte des Nations Unies savaient qu’ensemble, on peut aller plus loin. Ils ont choisi l’ouverture plutôt que l’isolationnisme, la coopération plutôt que la rivalité, la main tendue plutôt que le poing fermé.

«Aujourd’hui est l’occasion de souligner les réalisations et l’ambition des Nations Unies : un monde où pouvoir ne rime pas avec force et où tous les pays, quelle que soit leur taille ou leur influence, peuvent être traités de façon équitable et avec la même considération devant la communauté internationale.

«Les Canadiens sont fiers de l’histoire de coopération internationale de leur pays et de son soutien résolu à l’égard de l’ONU et de l’ordre international fondé sur des règles. De son rôle de pionnier dans le maintien de la paix à sa Politique d’aide internationale féministe, en passant par les efforts qu’il déploie pour atteindre les Objectifs de développement durable de l’ONU et son apport dans la réponse aux urgences humanitaires et aux conflits, le Canada montre la voie à suivre vers un monde plus juste et plus inclusif. Le multilatéralisme et la collaboration sont au cœur de son identité et de sa place dans la communauté des nations.

«Le Canada continue de proposer une perspective unique concernant les problèmes de notre époque, perspective guidée et enrichie par le pluralisme de sa population. Nous croyons être plus forts en raison de nos différences, plutôt qu’à cause d’elles. C’est sur la base de cette conviction que nous avons bâti notre pays, et c’est une conviction encore plus pertinente dans le monde polarisé d’aujourd’hui. »

2020, une période charnière

L’Organisation des Nations Unies fête son 75e anniversaire à un moment où le monde est en proie à de profonds bouleversements, aggravés par une crise sanitaire mondiale sans précédent qui a eu – et continue d’avoir – de graves répercussions économiques et sociales. Toutefois, écrit l’organisation internationale sur son site «il s’agit aussi d’une période charnière, pouvant représenter une réelle opportunité de changement positif, de dialogue renouvelé et de pas décisifs vers un avenir meilleur pour tous. Ensemble, nous pouvons œuvrer à la réalisation de cet objectif commun».

En septembre, pour célébrer le 75e anniversaire de l’Organisation, les États Membres ont participé à une réunion de haut niveau où ils ont réaffirmé et reconnu que les difficultés auxquelles nous nous heurtons sont toutes liées les unes aux autres et ce n’est que dans le cadre d’un multilatéralisme revitalisé que nous parviendrons à les surmonter.

Et cette semaine, le concert organisé chaque année dans la salle de l’Assemblée générale pour célébrer la Journée des Nations Unies, a été en raison de la pandémie de COVID-19, pré-enregistré et projeté dans la salle de l’Assemblée générale en direct le jeudi 22 octobre 2020.