Le Canada impose des sanctions supplémentaires à des responsables du gouvernement du Bélarus

Biélorussie: Intervention musclée le 11 octobre pour disperser les milliers de manifestants. (Twitter/@viasna96)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Suite à l’adoption d’une première série de sanctions ciblées annoncées le 29 septembre en coordination le Royaume Uni, le gouvernement du Canada inscrit aujourd’hui 31 responsables additionnels du gouvernement du Bélarus en vertu du Règlement sur les mesures économiques spéciales (Bélarus).  Cette seconde série de sanctions s’inscrit en coordination avec les récentes mesures adoptées par l’Union européenne et les États-Unis.

Ces sanctions supplémentaires sont imposées en réponse aux violations flagrantes et systématiques des droits de la personne commises par le gouvernement du Bélarus. Notre objectif est de maintenir la pression internationale sur le gouvernement bélarussien pour qu’il trouve une solution pacifique et négociée à la crise actuelle.

Les sanctions annoncées aujourd’hui illustrent l’opposition de la communauté internationale au mépris complet du gouvernement bélarussien pour les principes fondamentaux de la démocratie et du respect des droits de la personne.

«Les mesures adoptées aujourd’hui viennent appuyer les efforts internationaux visant à trouver une solution diplomatique à la crise au Bélarus. En démontrant notre ferme résolution à l’égard des sanctions, nous renforçons notre capacité collective à faire pression sur les représentants du gouvernement du Bélarus pour qu’ils répondent aux demandes du peuple bélarussien.  Le Canada demeure solidaire du peuple bélarussien dans sa lutte pour rétablir les droits de la personne et accéder à la démocratie.», a déclaré le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

Mesures canadiennes

Le Règlement sur les mesures économiques spéciales (Bélarus) impose aux personnes inscrites une interdiction de faire des transactions (en fait, un gel des avoirs) en interdisant aux personnes au Canada et aux Canadiens à l’extérieur du Canada d’effectuer toute opération portant sur un bien de ces personnes ou de leur fournir des services financiers ou connexes. Les personnes énumérées à l’annexe du Règlement sont également interdites de territoire au Canada en vertu de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.

Les interdictions spécifiques sont énoncées dans le Règlement.

Les noms des personnes visées par le Règlement sont :

  • Aleksandr Mikhailovich Aleshkevich
  • Aleksandr Vyacheslavovich Astreyko
  • Aleksandr Bykov
  • Irina Aleksandrovna Tselikovets
  • Oleg Anatolyevich Chernyshev
  • Mikhail Aleksandrovich Domarnatskiy
  • Olga Leonidovna Doroshenko
  • Andrey Vasilyevich Galenka
  • Maxim Aleksandrovich Gamola
  • Andrey Anatolyevich Gurzhiy
  • Svetlana Petrovna Katsubo
  • Vladimir Viktorovich Kalach
  • Sergey Alekseyevich Kalinovskiy
  • Gennady Arkadyevich Kazakevich
  • Sergey Nikolayevich Khomenko
  • Aleksandr Vladimirovich Konyuk
  • Aleksandr Mikhailovich Losyakin
  • Oleg Vladimirovich Matkin
  • Maxim Yakovlevich Mikhovich
  • Igor Anatolyevich Plyshevskiy
  • Marina Yuryevna Rakhmanova
  • Dmitry Vasilyevich Reutskiy
  • Aleksandr Svyatoslavovich Shepelev
  • Oleg Nikolayevich Shulyakovskiy
  • Oleg Leonidovich Slizhevskiy
  • Ivan Yuryevich Sokolovskiy      
  • Sergey Yevgenyevich Terebov
  • Valery Pavlovich Vakulchik
  • Anatoly Anatolyevich Vasilyev
  • Aleksandr Pavlovich Vasilyev
  • Leonid Zhuravskiy

Les sanctions canadiennes liées au Bélarus >>