Op NÉON: le NCSM Winnipeg soutient la mise en œuvre des sanctions de l’ONU contre la Corée du Nord

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) WINNIPEG (Photo: Archives/MDN)
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le NCSM Winnipeg est passé de l’opération PROJECTION à l’opération NEON, la contribution du Canada à un effort multinational coordonné pour soutenir la mise en œuvre des sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) imposées à la Corée du Nord.

Bien que le NCSM Winnipeg et son hélicoptère CH-148 Cyclone soient déployés dans le cadre de l’opération NEON dans la région de la mer de Chine orientale, son équipage travaillera avec nos partenaires pour déceler les activités suspectes de contournement des sanctions maritimes, en particulier les transferts de navire à navire de carburant et d’autres produits soumis aux résolutions du CSNU. En plus de ce navire, un CP-140 Aurora et environ 50 membres du 405e Escadron de patrouille à longue portée, basé à Greenwood, en Nouvelle-Écosse, contribueront aux efforts de surveillance des sanctions en novembre 2020. Le CP-140 Aurora, son équipage et son personnel de soutien opéreront depuis la base aérienne de Kadena, au Japon.

Après avoir terminé sa mission dans le cadre de l’opération NEON, à la fin octobre, le NCSM Winnipeg retournera à l’opération PROJECTION et participera à l’exercice KEEN SWORD, aux côtés de la marine américaine, de la force d’autodéfense maritime japonaise et de la marine royale australienne. Pendant sa participation à l’Op PROJECTION, le NCSM Winnipeg renforcera les relations du Canada avec ses partenaires dans la région en effectuant des entraînements et des engagements avec des marines étrangères et d’autres partenaires internationaux en matière de sécurité.

Enfin, avant de rentrer au Canada, le NCSM Winnipeg retournera dans la mer de Chine orientale pour terminer une deuxième itération de l’Op NEON en novembre 2020.

Tout au long de son déploiement dans la région de l’Asie-Pacifique, le NCSM Winnipeg opérera conformément au droit international, notamment à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.

Pendant le déploiement de ce navire, les mêmes mesures en vigueur depuis les derniers mois pour réduire le plus possible les expositions à la COVID‑19 se poursuivront. Quand le navire accostera dans un port étranger, d’importantes restrictions seront mises en place quant aux personnes pouvant embarquer à bord et celles-ci devront passer un test de dépistage auparavant. Malgré les limites en matière d’opérations découlant de la COVID‑19, les FAC sont demeurées agiles et en mesure de mener avec succès des missions partout dans le monde tout en respectant les exigences en matière de sécurité du Canada et des pays hôtes.

Citations

À titre de pays du Pacifique, le Canada continue de travailler avec nos partenaires et nos alliés dans la région de l’Asie-Pacifique pour maintenir la paix et la sécurité dans la région. Le Canada soutient pleinement les sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies contre la Corée du Nord et nous continuerons à travailler avec nos alliés et nos partenaires à la poursuite de notre objectif commun d’une péninsule coréenne sûre et stable.

Harjit Sajjan, ministre de la Défense nationale

« La Marine royale canadienne (MRC) est présente dans la région de l’Asie-Pacifique depuis des décennies. La présence du NCSM Winnipeg et d’un CP-140 Aurora nous donne non seulement l’occasion de travailler avec des pays partenaires pour améliorer la coopération militaire, aider à établir la confiance et renforcer les partenariats, mais elle démontre également notre engagement envers la sécurité internationale dans la région et l’importance de maintenir le régime de sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies contre la Corée du Nord.

L’équipage du NCSM Winnipeg a travaillé sans relâche et avec le plus grand professionnalisme aux côtés de nos partenaires internationaux pendant l’opération PROJECTION, et je sais qu’il continuera à le faire pendant l’opération NEON. »

Contre-amiral Brian Santarpia, commandant de la composante maritime

Faits saillants

  • L’opération NEON est la contribution du Canada à un effort multinational coordonné visant à soutenir la mise en œuvre des sanctions imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies à la Corée du Nord. Ces sanctions du CSNU visent à faire pression sur la Corée du Nord pour qu’elle abandonne ses programmes d’armes de destruction massive et de missiles balistiques et sont en réponse aux essais d’armes nucléaires et aux lancements de missiles nord-coréens.
  • Dans le cadre de l’opération NEON, les Forces armées canadiennes (FAC) déploient par rotation une frégate de la MRC de classe Halifax avec un hélicoptère CH-148 à bord, ainsi qu’un CP-140 Aurora de l’ARC avec son équipage et son personnel de soutien. C’est la troisième fois que les FAC déploient du personnel depuis le début de l’opération NEON en 2019.
  • La participation du Canada à cette initiative multinationale est une démonstration de notre engagement à soutenir la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne. Les efforts continus de la Corée du Nord pour se soustraire aux sanctions du CSNU compromettent l’efficacité du régime de sanctions mondiales et fournissent au pays les ressources nécessaires pour poursuivre le développement d’armes de destruction massive et de missiles balistiques.
  • Les opérations PROJECTION et NEON démontrent l’engagement continu du Canada envers la paix et la sécurité et l’ordre à l’échelle internationale. Le déploiement du NCSM Winnipeg dans la région de l’Asie-Pacifique contribue à rendre le monde plus sûr et plus stable et montre également comment la MRC et l’Aviation royale canadienne (ARC) sont prêtes à soutenir les intérêts du Canada dans le monde.
  • Le NCSM Winnipeg est déployé avec, à son bord, un détachement aérien d’hélicoptère utilisant un appareil CH-148 Cyclone pouvant être utilisé pour des activités de surveillance en surface et sous-marines, des missions de recherche et sauvetage, du transport tactique, etc.
  • Le CP‑140 Aurora soutient une vaste gamme de rôles, y compris la gestion d’opérations et les missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance.