Une équipe médico-légale canadienne appuiera la réponse d’Ottawa à la tragédie du vol PS752

Photo diffusée le 11 janvier 2020 par le Conseil de la défense et de la sécurité nationales Ukrainienne montrant des experts autour des débris de l'avion ukrainien abattu "par erreur" par l'Iran après son décollage de Téhéran, le 8 janvier 2020. [AFP]
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le gouvernement du Canada continue de travailler avec ses partenaires internationaux afin qu’une enquête approfondie et crédible soit menée sur le drame du vol d’Ukraine International Airlines, qui a fait 176 victimes, dont 55 citoyens canadiens et 30 résidents permanents du Canada.

D’importantes questions subsistent sur les circonstances entourant les causes de la tragédie. Les familles et les proches des victimes méritent de connaître la vérité. 

À cette fin, le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a annoncé vendredi la formation d’une équipe canadienne d’examen et d’évaluation, conformément aux recommandations de Ralph Goodale, conseiller spécial chargé de la réponse du gouvernement du Canada face à la tragédie du vol PS752.

L’équipe d’enquête est composée de fonctionnaires de plusieurs ministères et organismes fédéraux possédant des compétences et une expertise pertinente, et sera dirigée par Jeff Yaworski, ancien directeur adjoint des Opérations au Service canadien du renseignement de sécurité. L’équipe collectera et analysera toutes informations, preuves et renseignements disponibles sur le drame du vol PS752, et conseillera le gouvernement sur leur fiabilité et leur valeur probante. L’équipe rendra compte de ses constatations au conseiller à la sécurité nationale et au renseignement du Premier ministre.

Le gouvernement du Canada continuera de travailler en étroite collaboration avec ses partenaires internationaux pour préconiser la transparence, la responsabilité et la justice, notamment en veillant à ce que l’Iran accorde des réparations complètes aux victimes du vol PS752 et à leurs familles en deuil.

Citations

«La tragédie d’Ukraine International Airlines a choqué et attristé tous les Canadiens. Alors que nous continuons de travailler avec nos partenaires internationaux, l’équipe d’enquête nous aidera à examiner de plus près cette tragédie et à en découvrir les causes, pour les familles et proches des victimes. C’est une étape supplémentaire dans les processus de transparence qui vise à demander des comptes au régime iranien et obtenir justice pour les familles des victimes. Nous ne ménagerons aucun effort au nom des familles des victimes pour obtenir justice et apaisement.»

– François-Philippe Champagne, ministre des Affaires étrangères

«Nous avons le pouvoir, en tant que collectivité mondiale, de nous assurer que personne ne connaisse une perte et un choc comme ceux causés par cette terrible catastrophe. C’est pourquoi nous prenons cette mesure importante pour que les familles et amis endeuillés obtiennent les réponses dont ils ont besoin et pour veiller à ce qu’une telle tragédie ne se reproduise plus.»

– Marc Garneau, ministre des Transports

«Le Bureau de la sécurité des transports du Canada s’acquitte assidûment de ses fonctions officielles en ce qui concerne l’enquête de sécurité menée par des experts conformément aux règles et normes internationales prévues en vertu de l’annexe 13 de la Convention sur l’aviation civile. Mais ce travail ne porte pas sur les questions importantes touchant les faits et la responsabilité ultime pour cette catastrophe. C’est pourquoi nous avons besoin de notre propre capacité canadienne pour examiner et évaluer toutes les informations, preuves et renseignements disponibles – afin de nous rapprocher le plus possible de la vérité –, de manière à ce que les familles puissent obtenir les réponses dont elles ont besoin et que le Canada puisse prendre les mesures appropriées sur la scène internationale pour mieux protéger l’aviation civile.»

– Ralph Goodale, conseiller spécial auprès du premier ministre chargé de la réponse continue du gouvernement du Canada à la tragédie du vol PS752 d’Ukraine International Airlines

Faits en bref

  • Le 8 janvier 2020, un missile sol-air iranien a abattu le vol PS752 d’Ukraine International Airlines près de Téhéran, faisant 176 victimes, dont 55 citoyens canadiens et 30 résidents permanents.
  • L’Afghanistan, le Canada, la Suède, le Royaume-Uni et l’Ukraine ont formé le Groupe international de coordination et d’intervention pour soutenir les familles des victimes de la tragédie. Le Groupe vise à assurer la tenue d’une enquête complète et transparente sur les causes de cet écrasement fatal, afin que les familles et les proches des victimes obtiennent les réponses qu’ils méritent.
  • Le 14 février 2020, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le Canada était en train d’élaborer une stratégie sur un renforcement de la sécurité aérienne. Cette initiative réunira des partenaires pour établir un ensemble de pratiques communes qui permettra de mieux protéger les passagers contre le risque des voyages aériens dans des zones de conflit à l’étranger ou à proximité de ces zones. La mise en œuvre de cette stratégie aidera à améliorer la sécurité aérienne et à empêcher des tragédies comme la destruction du vol PS752 d’Ukraine International Airlines.

Notice biographique : Jeff Yaworski >>