Le Canada annonce une aide aux victimes du conflit de la région du Tigré, en Éthiopie

Amnesty International s'est entretenue avec des témoins qui ont déclaré que les forces fidèles au Front de libération des Peuples du Tigré (TPLF), qui dirige depuis longtemps la région, étaient responsables du très grand nombre de meurtres de civils à Mai-Kadra, apparemment après avoir subi la défaite des forces fédérales. (EthiopiaObserver.com)
Temps de lecture estimé : < 1 minute

Aujourd’hui, la ministre canadienne du Développement international, Karina Gould, a annoncé un nouveau soutien aux opérations humanitaires en Éthiopie et au Soudan, en réponse aux effets du conflit qui s’envenime.

Le Canada accordera un financement de 3 millions de dollars à des partenaires humanitaires expérimentés qui fournissent de l’aide aux personnes touchées par le conflit dans la région du Tigré, en Éthiopie, et à celles qui ont traversé la frontière pour se réfugier au Soudan afin d’y être en sécurité.

Cet appui financier sera fourni au Comité international de la Croix-Rouge, au Fonds humanitaire pour l’Éthiopie et au Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés, qui pourront ainsi répondre aux besoins urgents liés à cette crise qui évolue rapidement. L’aide se fera sous forme de soins de santé d’urgence, d’abris, d’articles non alimentaires, d’approvisionnement en eau et d’installations sanitaires,  ainsi que de la protection.

Citations

« Le Canada appuie ses partenaires qui apportent une aide d’urgence aux personnes touchées par cette crise, et il continue d’appeler toutes les parties à assurer la protection des civils, ainsi que l’acheminement rapide et sans entrave de l’aide humanitaire aux personnes dans le besoin. »

– Karina Gould, ministre du Développement international

Faits en bref

  • Le déclenchement du conflit entre le gouvernement fédéral éthiopien et le Front de libération du peuple du Tigré, le 3 novembre 2020, a entraîné une détérioration rapide de la situation humanitaire qui touche à la fois l’Éthiopie et le Soudan voisin.

À lire aussi:

L’ONU dénonce de possibles «crimes de guerre» dans une opération militaire en cours dans la région éthiopienne dissidente du Tigré